Eco et BusinessAgro-industrie, Eco et Business




Cameroun : 42 milliards de F de subventions pour les intrants agricoles en 2022

La Banque Africaine de développement (BAD) a octroyé cette enveloppe au Cameroun pour répondre aux besoins en semences et en…

La Banque Africaine de développement (BAD) a octroyé cette enveloppe au Cameroun pour répondre aux besoins en semences et en intrants agricoles.

« Cet appui fait suite à une demande du gouvernement à la BAD pour mettre en place un plan d’urgence de production agricole afin d’enrayer les effets négatifs de la crise russo-ukrainienne, de l’augmentation du prix du gaz en Europe et de l’après Covid-19 », a déclaré Gabriel Mbaîrobe, ministre Camerounais de l’agriculture.

En effet, un comité de pilotage et d’orientation de la mise en œuvre des subventions agricoles a travaillé sur la gestion de cette subvention octroyée par la Banque africaine de développement hier à Yaoundé.

Il était question au cours de cette assise d’arrêter les filières prioritaires devant bénéficier de cette enveloppe (Riz, mil, sorgho, maïs, huile de palme, pomme de terre). Aussi repartir les productions de semences par zones agroindustrielles.

La stratégie est d’augmenter la production agricole d’au moins 30% afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.

Concrètement le ministère de l’agriculture veut grâce à ce financement atteindre la production de 450 000 tonnes de riz paddy en 2025 ; 750 000 tonnes en 2030 et le maïs sera de quatre millions de tonnes en 2025 et de huit millions en 2030. Cette enveloppe arrive dans un contexte où les marchés camerounais connaissent une inflation qui ne cesse de croître.

Dans un document de deux pages publiés par l’Institut National de la Statistique (Ins) sur son site internet, il est fait état de ce que, en janvier 2022 et comparativement à décembre 2021, l’indice des prix à la consommation finale des ménages (IPC) a progressé de 0,1%. Par ailleurs, la hausse des prix des produits locaux se situe à 2,1% et celle des produits importés à 1,6%. L’on note également que les prix des produits alimentaires locaux augmentent de 7,9% sur un an et ceux des produits importés de 7,1%.

 

Suivez l'information en direct sur notre chaîne