Eco et BusinessEco et Business, Energie




Cameroun : 54,8 milliards pour financer l’exploitation pétrolière

Il s’agit d’un prêt obtenu de la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) pour faciliter l’opérationnalisation de la…

La Sonara pourra renouer avec l'importation pétrolière

Il s’agit d’un prêt obtenu de la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) pour faciliter l’opérationnalisation de la Sonara.

Plusieurs travaux à la Société nationale de raffinage (Sonara) sont en standby depuis 2019. Année où l’entreprise a connu un incendie. Des équipements destinés à l’importation des produits pétroliers avaient alors été consumés par les flammes.

Une situation qui a entaché le marché local. Pour y remédier, le ministre en charge de l’Economie, Alamine Ousamane Mey a contracté un prêt de 54, 8 milliards de FCFA. Une opération faite auprès de la Société internationale islamique de financement du commerce, ITFC (groupe appartenant à la Banque islamique de développement, BID).

Ces fonds vont alors permettre à la Sonara d’acquérir des nouveaux équipements. Et elle pourra ainsi continuer avec l’importation des produits pétroliers.

La Sonara pour se maintenir à flot, avait obtenu 80% de parts de marché national d’importation, soit 1 905 201 mètres cube de produits pétroliers (gasoil, super, pétrole lampant) en 2020. Ce mode d’approvisionnement de la Sonara, se faisait trimestriellement par appels d’offres en direction de traders internationaux.

Les 20% restants sont réservés aux marketers, selon un rapport de la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public (CTR).

Le ministère en charge des énergies souligne que, les gains générés par le biais de ce mécanisme d’approvisionnement en produits pétroliers entre juin 2019 et juin 2020 ont été de 150 milliards de FCFA, soit 37,5 milliards de FCFA en moyenne par trimestre.

 

 

Suivez l'information en direct sur notre chaîne