PolitiqueJudiciaire




Cameroun-affaire Fécafoot- AG de 2009 : le TAS donne raison à Samuel Eto’o

Dans une décision datée de ce mardi 23 août 2022, le Tribunal arbitral du Sport (TAS), a validé la convention signée…

Dans une décision datée de ce mardi 23 août 2022, le Tribunal arbitral du Sport (TAS), a validé la convention signée entre les membres de l’Assemblée générale de 2009 et le nouvel exécutif de la Fecafoot.

Ça devrait être le dernier épisode de l’affaire de l’Assemblée générale de la Fécafoot de 2009. « Le TAS ratifie la convention conclue entre les parties en date du 31 mars 2022 dont les termes intégrés dans la présence sentence ; dit la procédure arbitrale TAS/2021/A/8456 Babaraye Saïdou et consorts c. Comité exécutif Fédération camerounaise de football (Fecafoot) est terminée et rayée du rôle du TAS ».

Voilà la substance de la sentence du Tribunal arbitral du sport (TAS) sur l’affaire 8456 qui opposait la Fecafoot à 44 membres de l’Assemblée générale de 2009, conduits par Babaraye Saïdou. La même tournure a été adoptée pour l’affaire 8338 qui opposait la Fecafoot au Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC) et à un groupe de clubs de football amateur ayant pour tête de file Henri Claude Balla Ongolo.

 En clair, le TAS tourne la page des deux affaires qui continuaient de faire planer une épée de Damoclès sur la tête de Samuel Eto’o Fils, élu le 11 décembre 2021 à la tête de la Fecafoot. Les affaires sont éteintes à ce niveau suprême de juridiction. Deux sentences attendues depuis avril dernier. Le TAS n’a cessé de prolonger le délibéré. Jusqu’à ce jour où il a définitivement tranché en faveur de celui qui a annoncé la réconciliation des parties en conflit pour le contrôle du football camerounais. Le président de la Fécafoot Samuel Eto’o a salué cette sentence historique et lance un appel aux uns et aux autres à se mettre ensemble pour redonner au football camerounais « Tout sa grandeur ».

En face, l’on semble avoir anticipé sur cette issue. Abdouraman Hamadou, président d’Etoile filante de Garoua et figure de proue de la lutte pour le respect des statuts de la fédération dans le cadre des élections à la Fécafoot, a précisé via sa page Facebook que  «comme nous le présentons déjà, le TAS vient de rendre, en toute violation de son Code, deux sentences d’accord-parties dans les affaires TAS 8338 ET tas 8456. Comme je l’ai déjà annoncé dans ma publication datée du 8 août 2022, le Tribunal fédéral Suisse sera saisi dès la semaine prochaine ». 

Suivez l'information en direct sur notre chaîne