Politique



EN CE MOMENT


Cameroun-audience du 20 octobre : ce que veulent les avocats des prisonniers du MRC

Les hommes en robes noires plaidant pour la libération des membres du MRC formulent des revendications à la veille du…

Les hommes en robes noires plaidant pour la libération des membres du MRC formulent des revendications à la veille du procès.

Le Pr Alain Fogue Tedom, Olivier Bibou Nissack et une trentaine d’autres militants du MRC incarcérés seront de nouveau devant la barre ce jeudi 20 octobre 2022. C’est dans le cadre  de la suite du procès les opposant au Commissaire du gouvernement. Ouverte en appel le 15 septembre dernier, l’audience a été renvoyée au 20 octobre.

A quelques heures de la tenue du procès à Yaoundé, les avocats des militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun sollicitent la modification de la composition de la cour. L’argument avancé par le collectif est que les membres de la cour sont des magistrats militaires. Selon le droit international, prétendent-ils, ces jugent ne sont pas habilités à siéger lorsque les accusés sont des civils.

Cette réalité a toujours fait l’objet de dénonciation de la part du MRC. Lorsque le procès était devant le tribunal militaire où les camarades de Maurice  Kamto ont écopé des peines allant jusqu’à sept ans de prison, les responsables du parti dont  le président national, ont décidé de ne pas défendre les leurs devant une juridiction « incompétente ».

Pour rappel, le tribunal militaire de Yaoundé a condamné une cinquantaine de militants et sympathisants du MRC le 27 décembre 2021. Cette  condamnation fait suite aux interpellations dans le cadre des marches dites pacifiques du 22 septembre 2020. Les membres du MRC ont été accusés entre autres de « rébellion », « insurrection », ou « atteinte à la sureté de l’Etat ».

Suivez l'information en direct sur notre chaîne