EN CE MOMENT


Cameroun : des solutions pour favoriser l’entrepreneuriat social

La fondation Denis et Lenora Foretia a présenté les fruits de ses recherches sur l'entrepreneuriat social pour le développement durable…

La fondation Denis et Lenora Foretia a présenté les fruits de ses recherches sur l’entrepreneuriat social pour le développement durable en Afrique subsaharienne le 22 juillet dernier.

En ligne et en présentiel, l’évènement a réuni des panélistes venant du Burkina Faso, du Ghana et des fonctionnaires du ministère des Petites et Moyennes entreprises le 22 juillet 2022. Les recherches ayant comme cas d’école le Cameroun, le Burkina Faso et le Ghana qui partagent plusieurs points de similitude tels que la liberté et l’égalité économiques, les facilités commerciales et l’environnement concurrentiel entre autres ont eu pour objectif de trouver des moyens pour passer du secteur informel au secteur formel.

Après 2 ans de recherche avec divers partenaires, les résultats montrent que les principaux défis auxquels sont confrontées la plupart des entreprises sociales sont ceux du financement, de la compétence et du manque d’orientation. Des structures d’accompagnement sont présentes dans ces trois pays mais peu sont opérationnelles et apportent un soutien maximal à ces entrepreneurs.
Au Cameroun, 18 des 76 structures d’accompagnement enregistrées apportent un financement adéquat et complet aux start-ups et autres petites entreprises. Au Burkina Faso, sur 29, 10 rentrent dans le portrait de l’accompagnement de ces entreprises sociales et au Ghana près de 30 structures d’accompagnement couvrent les petites entreprises.
Dr. Jean Cédric Kouam a également mentionné qu’afin de permettre à ces entreprises de se développer et de bénéficier de structures d’accompagnement, il convient de diversifier les sources de revenus, de moderniser les infrastructures, d’avoir une information adéquate sur le plan judiciaire et d’accompagner les femmes.
Pour le Ministère des Petites et Moyennes Entreprises,« la politique d’incubation a été mise en avant car le gouvernement promeut les entreprises mais manque encore de moyens adéquats. Mais grâce à des événements et des projets comme ceux-ci, nous pouvons tendre la main pour aider les entrepreneurs et mieux accompagner ces derniers. Cette incubation créera de nouvelles entreprises et permettra la diversité dans le partage avec d’autres pays en matière d’entrepreneuriat social ».

Suivez l'information en direct sur notre chaîne