SportFootball




Cameroun – Elections à la Fécafoot : Jules Denis Onana refuse de s’allier à Samuel Eto’o et l’accuse…

Contre toutes attentes, l’ancien défenseur central des Lions indomptables décide de maintenir sa candidature pour les élections à la présidence…

Cameroun – Elections à la Fécafoot : Jules Denis Onana refuse de s'allier à Samuel Eto’o et l'accuse...

Contre toutes attentes, l’ancien défenseur central des Lions indomptables décide de maintenir sa candidature pour les élections à la présidence de la Fécafoot. Présentant Samuel Eto’o, par des mots à peine voilés, comme un comptable de la situation actuelle de notre football.

Dans une mise au point sur sa candidature publiée ce 7 décembre 2021, Jules Denis Onana annonce son refus de s’aligner derrière le candidat Samuel Eto’o.  « J’ai pris connaissance de l’initiative du Syndicat National des Footballeurs Camerounais (SYNAFOC) d’unir les candidatures des anciens footballeurs à l’élection du Président de la Fécafoot. Je partage le souhait de voir notre football se reformer à travers un souffle nouveau, prenant en compte l’intérêt du football, des footballeuses, et des footballeurs avant tout. C’est la raison pour laquelle je compte porter ce projet jusqu’au bout », écrit le mondialiste de 1990.

Ce qui sous-entend que, Jules Denis Onana assimile Samuel Eto’o aux personnes qui d’une manière ou une autre ont géré la fédération. Et voudrait par conséquent être celui-là qui apporte  « un souffle nouveau, prenant en compte l’intérêt du football, des footballeuses, et des footballeurs avant tout ». Un désaveu pour Eto’o qui a soutenu à l’élection  2018 l’actuel président, candidat à sa propre succession.

Toutefois, le refus de Jules Denis Onana surprend plus d’un. Car, hier à la concertation organisée par le Syndicat National des Footballeurs Camerounais (Synafoc) son représentant, Bertin Ebwelle avait validé la fusion derrière Samuel Eto’o. Ce qui ressort d’ailleurs dans la déclaration du Synafoc sanctionnant la rencontre tenue à Douala.

Jules Denis Onana ne compte pourtant pas parmi les favoris de ce scrutin. Sa résignation tend à confirmer qu’il est porté par une haute autorité du ministère des Sports et quelques anciens footballeurs embusqués. Qui espèrent qu’une disqualification de la candidature de Seïdou Mbombo Njoya – attaquée devant la CCA –  mettrait Jules Denis en bonne position face à Samuel Eto’o le 11 décembre prochain.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne