Eco et BusinessEco et Business, Energie




Cameroun-énergie solaire : MTN et l’Agence de l’électrification rurale vont connecter 1000 localités

  Stephen Blewett, Directeur Général de MTN Cameroun, vient de signer un Accord cadre de collaboration avec l’Agence de l’Electrification…

 

Stephen Blewett, Directeur Général de MTN Cameroun, vient de signer un Accord cadre de collaboration avec l’Agence de l’Electrification Rurale, pour alimenter ses sites ruraux en énergie solaire.

L’opérateur de téléphonie mobile MTN Cameroun fournira des services mobiles et la connectivité Internet à 1 000 localités rurales camerounaises avec l’appui technique du chinois Huawei.

Il s’agit d’une initiative conjointe de 80 milliards FCFA menée avec l’Agence de l’électrification rurale (AER) qui, de son côté, apportera de l’énergie électrique à 1 000 localités rurales. Les deux partenaires ont présenté le cahier des charges du projet le mardi 31 mai à Marienberg, dans le département de la Sanaga-Maritime, dans la région du Littoral.

Pour MTN, ce projet s’inscrit dans le cadre des obligations que lui impose sa licence d’opérateur de téléphonie mobile au Cameroun. À cet effet, la société a le devoir d’étendre son réseau aux régions non encore couvertes et de s’assurer de la qualité des services dans les régions déjà couvertes.

Explications de Ngoula Ewouki, chef de l’Unité de gestion et d’exploitation des centrales solaires de l’AER, sur les enjeux du projet et le rôle de cette centrale nucléaire :

« Notre partenariat avec MTN nous permet de résoudre le problème de paiement des factures par mobile money. C’est une difficulté que nous rencontrons dans ces localités. C’est d’ailleurs la cause des nombreuses fraudes observées çà et là. La présence de ce site permet sa sécurisation à distance. Et suivre à distance les paramètres du site. Cela permet que nos interventions soient plus rapides. »

Dans le cadre de ce partenariat, MTN va alimenter ces zones rurales par la transmission. Il s’agit d’une méthode qui consiste à ramener le signal des zones qui sont déjà couvertes vers de nouvelles zones à couvrir. « Pour ramener ce signal, on doit installer de grosses antennes puis installer les équipements radio pour connecter la nouvelle localité. Ces investissements ne sont pas rentables. C’est pourquoi nous pensons apporter le réseau à moindre coût et réduire la fracture numérique de ces localités éloignées », explique Arnaud Evina, responsable des questions de régulation technique chez MTN Cameroon.