Cameroun-Guinée Equatoriale : la fermeture des frontières bloque les échanges commerciaux

Les autorités disent vouloir éviter « l’infiltration de groupes qui peuvent tenter de déstabiliser » la campagne présidentielle. La Guinée équatoriale a…

Les autorités disent vouloir éviter « l’infiltration de groupes qui peuvent tenter de déstabiliser » la campagne présidentielle.

La Guinée équatoriale a fermé ses frontières terrestres avec le Cameroun et le Gabon. Il s’agit d’une mesure prise dans le cadre de l’élection présidentielle. La fermeture des frontières terrestres avec le Cameroun et le Gabon est effective depuis le lundi 31 octobre 2022.

Selon le vice-président Teodorin Nguema Obiang, cette mesure permettra d’éviter « l’infiltration de groupes qui peuvent tenter de déstabiliser » la campagne qui débutera le 3 novembre.

« Quand les frontières sont fermées comme ça, nous souffrons beaucoup. Ce n’est pas facile de faire passer des marchandises en Guinée. Nous devons passer par la brousse, même si on nous interdit de passer par là, comment faire ? La vie est dure et nous devons continuer pour pouvoir nourrir nos familles » confie Swaybou Moussa (Chauffeur) à l’AFP.

« Cela nous affecte vraiment beaucoup car sans les Guinéens ici, qu’est-ce que Kye Ossi ? C’est rien.   Ce monsieur qui a des produits frais … depuis qu’il est arrivé … ses produits sont en train de pourrir, c’est une perte » s’exclame Mariama Mafou, une marchande.

Au départ

La Guinée équatoriale a lancé, depuis le 20 octobre dernier, une opération de contrôle des titres de séjour des expatriés vivant sur son territoire. En prélude à cette opération, le gouvernement équato-guinéen avait demandé à tous les étrangers illégaux de régulariser leur situation au plus tard le 31 août 2022.

Après l’expiration de ce délai, le ministre équato-guinéen de la Sécurité nationale a, par note de presse le 13 octobre, invité tous les étrangers en situation irrégulière à quitter volontairement le territoire équato-guinéen.

Face à cette opération, le chef de l’État Camerounais a débloqué la somme de 125 millions de FCFA pour le rapatriement des ressortissants camerounais en Guinée équatoriale, suite aux opérations de contrôle et d’expulsions des étrangers en situation irrégulière actuellement en cours dans ce pays d’Afrique centrale, a annoncé l’ambassadeur du Cameroun.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne