Cameroun-huile de palme : Camvert veut booster la production locale

L’entreprise a récemment procédé au lancement de sa campagne de planting pour le compte de la saison 2022. Le ministre…

L’entreprise a récemment procédé au lancement de sa campagne de planting pour le compte de la saison 2022.

Le ministre de l’agriculture et du Développement rural, Gabriel Mbaïrobe a procédé le 30 mai 2022 au lancement officiel du planting pour la saison agricole 2022 sur le site d’IPONO (Campo).

Prévue sur 50.000 hectares de terrain repartis entre Campo et Niété, l’exploitation lancée depuis 2019 a déjà valorisé à ce jour 5000 hectares sur le site d’IPONO (Campo). Le planting de la saison agricole 2022 vient simplement accentuer la continuité du projet.

Avec une superficie cultivable déjà mise en valeur de 4500 hectares à date, Camvert vise à terme, une production de 180.000 tonnes d’huile de palme brute et 18 000 tonnes d’huile de palmiste.

La filière huile de palme connaît un important déficit dans la production. Après 80.000 tonnes en 2019, 70.000 tonnes en 2020 et 100.000 tonnes en 2021, le Cameroun a annoncé vouloir importer 143000 tonnes d’huile de palme brute en 2022.

Les principaux fournisseurs du Cameroun en la matière sont entre autres, le Gabon, l’Indonésie ou encore la Malaisie.

La société agro-industrielle Camvert viendra résorber le déficit de production d’huile de palme de 160.000 tonnes que connaît le Cameroun, en produisant annuellement 180.000 tonnes d’huile de palme et la même quantité en huile de palmistes.

 « Il convient de rappeler que depuis au moins deux ans, la route centrale n’était plus du tout utilisée du fait de son niveau de dégradation avancée. Et globalement, sur un ensemble linéaire de plus de cent kilomètres, l’entretien routier a consommé plus d’un milliard de francs CFA du budget social de notre entreprise« , a expliqué Mahmoud Murtada, le Directeur Général de l’entreprise.

 

 

 

 

 

Suivez l'information en direct sur notre chaîne