Cameroun : la BAD octroie 41 milliards de F à la production agricole

L’enveloppe de 62,99 millions d’euros a été accordée le 15 juillet 2022 pour accompagner les secteurs du Riz, sorgho, mil,…

L’enveloppe de 62,99 millions d’euros a été accordée le 15 juillet 2022 pour accompagner les secteurs du Riz, sorgho, mil, etc.

41 milliards de F pour booster la production agricole au Cameroun. Cette enveloppe va bénéficier aux producteurs. Ceux-ci auront des semences de riz, maïs, sorgho et pommes de terre entre autres.

Ce financement rentre dans le cadre de la Facilité africaine de production alimentaire, mécanisme mis en place par cette institution bancaire pour lutter contre les effets de la crise russo-ukrainienne, à l’échelle continentale.

« Ce financement va permettre aux autorités d’acquérir d’urgence les intrants agricoles nécessaires à la campagne agricole en cours et à venir et faciliter le conseil aux producteurs, tout en stimulant la dynamique des réformes indispensables à l’amélioration de la gouvernance du secteur agricole », explique Serge N’guessan, directeur général du Groupe de la Banque africaine de développement pour l’Afrique centrale.

Concrètement, il sera question de mettre à la disposition des producteurs camerounais des semences. Soit 1 720 tonnes de semences de riz, 2 500 tonnes de maïs, 130 tonnes de sorgho, 2 400 tonnes de pommes de terre, 1,12 million de graines prégermées de palmier à huile, 132 tonnes de soja, 4 tonnes de semences maraîchères (tomate) et 67 tonnes de semences de blé.

De plus, ils recevront aussi engrais NPK (azote, phosphore, potassium) et urée, à des prix subventionnés à hauteur de 30%.

Rappelons qu’en mai, la Banque africaine de développement posait des conditions au Cameroun pour bénéficier des facilitations de financement.

Les clauses de cette facilité de 927,5 milliards de FCFA énoncé à l’endroit des agriculteurs africains avaient été rendus publiques lors des assemblées annuelles 2022 du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD). C’était du 23 au 27 mai 2022 à Accra, au Ghana.

Le Cameroun devait formuler à l’endroit du bailleur de fonds une demande d’appui qui explique clairement ses réformes politico-économiques. Pour cela, il devrait dans le détail, maturer de bons projets agricoles, afin de bénéficier de cet accompagnement technique et financier de la BAD qui, en cas de réponse positive, pourrait apporter des intrants modernes aux agriculteurs du pays.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne