Cameroun : la filière aquacole ne décolle pas

En effet, la production nationale se chiffre à 15 000 tonnes par an, soit seulement 10% de la demande globale. Selon…

En effet, la production nationale se chiffre à 15 000 tonnes par an, soit seulement 10% de la demande globale.

Selon les données du ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries Animales. Cette production représente à peine 10% de la demande globale de poissons issus de l’aquaculture, laquelle se chiffre à 150 000 tonnes annuelles. Cette production aquacole est néanmoins en hausse de 66% car elle était de 9100 tonnes en 2020.

D’après le bihebdomadaire EcoMatin de ce mercredi 7 septembre 2022, la production aquacole a néanmoins enregistré une relative hausse de 66% car en 2020, elle se chiffrait à 9100 tonnes.

Divine Ngala Tombuh, sous-directeur de l’aquaculture au ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales souligne que, cette légère amélioration résulte de nouveaux investissements enregistrés dans la filière, grâce à une politique gouvernementale d’accompagnement des investisseurs, pilotée par un comité interministériel logé au ministère de l’Elevage, des Pêches et des industries animales.

Cette performance devrait aller croissant au fil des années, avec un grand bond quantitatif espéré dès l’année 2023, grâce aux résultats des actions en cours visant à booster la production aquacole nationale.

Les perspectives de la filière aquacole nationale étaient au centre de la 2e session des travaux du comité interministériel relatif à l’accompagnement des investisseurs de la filière aquacole, tenue le mardi 6 septembre 2022 à Yaoundé.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne