PolitiqueJudiciaire, Politique




Cameroun : la SNH et la Sonara citées dans les affaires de corruption impliquant Glencore

Le groupe Glencore a plaidé coupable de faits de corruption et de manipulation de marchés en Afrique et en Amérique…

Le groupe Glencore a plaidé coupable de faits de corruption et de manipulation de marchés en Afrique et en Amérique latine.

« Entre 2007 et 2018 environ, Glencore et ses filiales ont payé environ 79,6 millions de dollars de paiements à des sociétés intermédiaires afin d’obtenir des avantages indus: pour obtenir et conserver des contrats avec des entités publiques et contrôlées par l’État dans les pays d’Afrique de l’Ouest: Nigeria, Cameroun, Côte d’Ivoire et Guinée équatoriale. Glencore a dissimulé les paiements de pots-de-vin en concluant de faux accords de conseil ; en payant des factures gonflées et en utilisant des sociétés intermédiaires pour effectuer des paiements corrompus à des fonctionnaires étrangers », révèle la Justice américaine.

En ce qui concerne le Cameroun, apprend-on, un avocat de la multinationale a déjà déclaré la veille de la plaidoirie que la société plaiderait coupable d’accusations de corruption, y compris le paiement de pots-de-vin d’environ 7 milliards de FCFA pour inciter des responsables de la Société nationale des hydrocarbures (SNH) et de la Société nationale de raffinage (Sonara) afin de favoriser les opérations de Glencore au Cameroun.

 

Les leaders d’opinions se prononcent

Après Me Akere Muna ; Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun ; Cabral Libii demande à la justice de faire son travail pour déterminer l’ampleur de la corruption au Cameroun dans l’affaire Glencore, SNH et SONARA.

« À partir du moment où le Cameroun est nommément désigné dans ce vaste scandale qui met à mal son image et son attractivité économique, ne pas investiguer sur les activités de Glencore dans notre pays participerait d’une démarche irresponsable empreinte d’une volonté manifeste de dissimulation entretenue », a souligné Jean Michel Nintcheu du SDF.

« A la suite de Me AKERE MUNA, nous demandons à la justice camerounaise d’emboiter le pas à la justice anglaise afin de déterminer l’ampleur du désastre chez nous », indique Cabril Libii.

Glencore va payer de lourdes amendes, au moins un milliard de dollars aux États-Unis et 40 millions de dollars au Brésil pour avoir corrompu des agents publics dans la recherche de contrats pétroliers. Glencore est l’un des plus puissants groupe de négoce de matières premières au monde. Les enquêtes avaient été lancées aux États-Unis à partir de 2018.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne