Santé



EN CE MOMENT


Cameroun : le directeur d’un hôpital interdit l’admission des patients dépourvus d’une caution de 50 000 FCFA

Dans une note en date du 26 octobre 2022, le directeur de l’Hôpital régional de Bafoussam Pr. Enow Orock Georges…

Dans une note en date du 26 octobre 2022, le directeur de l’Hôpital régional de Bafoussam Pr. Enow Orock Georges met ses collaborateurs en garde.

La gratuité des soins médicaux est mise à l’écart à l’hôpital régional de Bafoussam dans la région de l’Ouest. « A compter de la date de signature de la présente note, tout patient entrant  à l’hôpital doit déposer une caution 50 000 (cinquante mille francs) pour sa prise en charge ; à défaut de cela, il ne sera pas admis à l’hôpital », décide le directeur de la formation sanitaire mettant en garde ses collaborateurs.

« Je tiens à rappeler que tout personnel qui prend en charge un patient sans que celui-ci ne dépose sa caution au préalable, se verra dans l’obligation de payer les factures de ce dernier. Les superviseurs, les majors chefs d’équipes et assimilés sont  appelés à veiller à la stricte application de ces mesures », peut-on lire sur le document qui circule sur la toile.

Au regard de cette décision, il est clair que plusieurs patients ne vont plus bénéficier des soins à l’hôpital régional de Bafoussam, en particulier les cas d’urgence et les cas graves. Pour la plupart du temps, les familles ne disposant pas des moyens financiers pour faire face à l’urgence sollicitent d’abord les soins pour stabiliser le patient. Avec cette mesure, plusieurs malades ou accidentés vont mourir aux portes de l’hôpital.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne