SociétéSociété, Société



EN CE MOMENT


Cameroun : le HCR facilite l’établissement des actes de naissance pour les déplacés internes

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a officiellement remis 1 000 actes de naissance le 21 juillet…

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a officiellement remis 1 000 actes de naissance le 21 juillet dernier aux personnes déplacées par les affrontements intercommunautaires dans le département du Logone-et-Chari, de la région de l’Extrême-Nord.

Près de 1000 actes de naissance ont été délivrées avec l’aide du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés. Une réponse aux nombreux déplacement internes qui a eu lieu dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Plus de 15 000 personnes ont été contraintes de se déplacer à l’intérieur du pays pour fuir les violences entre les communautés Mousgoum et Arabes Choa à la fin de l’année dernière, selon un rapport du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU du 14 décembre 2021.

Le rapport indique que durant cette période environ 11 500 habitants se trouvaient dans le département du Logone-et-Chari et près de 3 500 dans le département du Diamaré. Le HCR affirme que nombre d’entre eux ont perdu des « documents vitaux » pendant les conflits, notamment des actes de naissance, qui sont nécessaires, par exemple, pour inscrire leurs enfants à l’école.

« Une partie de la réponse du HCR consiste à faciliter la publication de ces documents », indique l’agence onusienne. L’objectif est que ces personnes déplacées puissent prouver leur droit à la citoyenneté et les droits associés, comme le droit de rester dans le pays.

Les violences de décembre dernier entre éleveurs, pêcheurs et agriculteurs ont fait 44 morts, plus de 100 blessés et 112 villages incendiés, forçant 30 000 personnes à fuir vers le Tchad voisin, selon le HCR.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne