Politique




Cameroun : le Japon octroie 750 millions de F pour améliorer la sécurité alimentaire

C’est le troisième appui financier que cet Etat met à la disposition du Cameroun pour aider les communautés vulnérables. La…

C’est le troisième appui financier que cet Etat met à la disposition du Cameroun pour aider les communautés vulnérables.

La dotation vise à soutenir près de 750 000 personnes vulnérables dans les régions de l’Extrême-nord, du Nord, du Nord-ouest et du Sud-ouest du pays. Il s’agit principalement des enfants âgés de 6 à 59 mois, les enfants scolarisés, les femmes enceintes et allaitantes et les personnes vivant avec le VIH-Sida. Ceci pour les deux prochaines années.

Cette nouvelle aide alimentaire est salutaire dans la mesure où elle constitue une bouffée d’oxygène pour les populations défavorisées et les déplacés internes dans ce contexte actuel de la flambée des prix des denrées alimentaires de premières nécessités causée entre autres par la crise russo-ukrainienne », a déclaré le Secrétaire Général du ministère des Relations extérieures, Chinmoun Oumarou.

Autre aide

« La Banque mondiale a approuvé aujourd’hui(le lundi 2 mai 2022 ndlr) un crédit de 100 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) (dont 50 millions provenant du Mécanisme de réponse aux crises) afin d’aider le Cameroun à renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à accroître la résilience aux chocs climatiques chez les ménages et les producteurs ciblés par le projet », peut-on lire dans le communiqué rendu public par cette institution de Bretton Woods.

Le projet bénéficiera à plus de 260 000 personnes en situation d’insécurité alimentaire et vulnérables et à 159 000 agriculteurs, éleveurs et pêcheurs des communautés touchées par la crise basées dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord, du Nord-Ouest, du Sud-Ouest, de l’Adamaoua et de l’Est. En outre, le projet contribuera à accroître la productivité et l’accès aux marchés dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche.

Il faut rappeler qu’en avril, la FAO classait le Cameroun parmi les 07 pays du Sahel et du Lac Tchad les plus touches.

En juin, notamùment le 27, le gouvernement a lancé un projet d’appui d’urgence enfaveur de la sécurité alimentaire. L’objectif est d’améliorer la sécurité alimentaire des ménages les plus vulnérables à Logone-Birni. Le but de cette initiative est de lutter contre l’insécurité alimentaire dans le septentrion. Le projet prévoit de relancer les activités agricoles et pastorales des populations vulnérables dans cette commune avec l’appui technique du Minader et du Minepia.

La FAO indique que, sept pays en particulier, à savoir: le Burkina Faso, le Cameroun, le Tchad, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Nigéria sont les plus gravement touchés par cette crise. Pour la première fois, l’insécurité alimentaire aiguë dans cette région s’étend au-delà de la région du Liptako-Gourma et du lac Tchad pour atteindre des pays comme le Bénin et la Sierra Leone.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne