Eco et BusinessAgro-industrie, Eco et Business




Cameroun : les éléphants détruisent les cultures dans le Sud

L’information ressort d’un article produit par l’AFP. Au Cameroun, les conflits homme-faune en lisière des forêts denses se multiplient et…

L’information ressort d’un article produit par l’AFP.

Au Cameroun, les conflits homme-faune en lisière des forêts denses se multiplient et les cas de destructions de cultures sont principalement recensés près des réserves animalières protégées, notamment dans le Nord.

A Campo, près de la frontière avec la Guinée Equatoriale, une vingtaine de plaintes de victimes de huit villages ont été enregistrées par les services de conservation du parc national de Campo Ma’an, vaste forêt vierge de plus de 264.000 hectares, abritant notamment plus de 200 éléphants de forêt et environ 500 gorilles.

« Les éléphants qui vivaient ici n’ont plus d’endroits où aller et se retrouvent dans les champs des populations », affirme Charles Memvi, conservateur du parc.

Dans chacun des villages touchés près de Campo, « on a eu 3 à 4 hectares de plantations détruites, soit une perte financière importante pour les populations », rapporte Michel Nko’o, indiquant que « 80 à 90% » des attaques sont imputables aux éléphants, le reste aux gorilles, chimpanzés, buffles, hérissons, pangolins et porcs-épics.

Plus de 2.000 hectares de forêt dense et vierge ont ainsi été rasés au profit de la culture du palmier à huile par une entreprise agro-industrielle, CamVert, à laquelle Yaoundé avait octroyé une concession sur 60.000 hectares avant de la réduire à 39.000, sous la pression des ONG.

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) a lancé il y dix ans un projet « d’habituation » visant à familiariser un groupe de gorilles à la présence humaine afin de développer l’écotourisme.

Une partie des recettes du projet devrait échoir aux communautés locales avec le double objectif de sensibiliser les populations à la préservation des espèces tout en jugulant les conflits entre l’homme et la faune.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne