PolitiqueJudiciaire




Cameroun : Maurice Kamto devant la cour pour défendre ses militants

Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) porte sa tunique d’avocat le 15 septembre  pour assurer la…

Maurice Kamto défend les siens au tribunal

Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) porte sa tunique d’avocat le 15 septembre  pour assurer la défense des  siens.

 

Les prisonniers du Mouvement pour la renaissance du Cameroun bénéficieront le 15 septembre 2022 de la défense de maître Maurice Kamto. Les camarades politiques de l’avocat incarcérés sont Attendus devant la cour d’appel du centre pour la suite de leurs procès en appel. Pour la défense de leur cause, Maurice Kamto arbore la robe noire au-dessus du costume du président du MRC. Pour la circonstance, il se joint au collectif d’avocats qui assure leur défense depuis le début.

En effet, une quarantaine de militants du MRC dont Olivier Bibou Nissack et Alain Fogue ont été condamnés à des peines de prison allant de 5 à 7 ans. Le verdict est tombé devant le tribunal militaire de Yaoundé le 27 décembre 2021. Dans cette condamnation, Olivier Bibou Nissack et Alain Fogue ont écopé de plus lourdes peines, sept ans. Le deuxième, enseignant d’universités, a été interpellé dans le cadre des marches dites pacifique du 22 septembre 2020 et le second à son domicile. Il a été conduit au Secrétariat d’Etat à la défense.

La manifestation du 22 septembre 2020, annoncée par le MRC a été interdite par le régime. Elle faisait suite à une autre série de manifestations ayant pour objet la contestation des résultats de l’élection du 7 octobre  2018, ayant porté à la tête de l’Etat Paul Biya. Déboutés devant le Conseil constitutionnel lors du contentieux post-électoral, les militants du MRC ont trouvé dans la rue, le seul canal pour faire entendre leur voix qui disait « non au hold up électoral ».

Suivez l'information en direct sur notre chaîne