Eco et BusinessEco et Business, Tech



EN CE MOMENT


Cameroun-mauvaise qualité du réseau : l’ART menace MTN, Orange, Nexttel et Camtel

Le 1er novembre 2022, le régulateur du secteur des Télécommunications a servi des mises en demeure à ces opérateurs de…

Le 1er novembre 2022, le régulateur du secteur des Télécommunications a servi des mises en demeure à ces opérateurs de la téléphonie, suscités.

Philémon Zo’o Zame, directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications a signé des mises en demeures adressées à MTN, Orange et Viettel (maison mère de Nexttel).

Le régulateur du secteur leurs reproche « d’importants manquements imputables » en ce qui concerne notamment la qualité de service, la couverture et la performance des réseaux d’accès, les offres tarifaires et l’utilisation des fréquences radioélectriques.

Il faut noter que, depuis plusieurs semaines les abonnés aux services de communication électronique offerte par ces entreprises se plaignent de plus en plus de la qualité de services offerts. Plusieurs fois, les opérateurs ont eux-mêmes envoyés les messages d’excuses aux abonnés site aux perturbations observées dans leurs services.

A cet effet, ces mises en demeure leur ont-elles été adressées dans « l’optique de remédier immédiatement à cette situation préjudiciable aux consommateurs des produits et services de communications électroniques ».

L’ART indique qu’elle entend veiller à ce que la « fourniture optimale » des services de communications électroniques soit rétablie par lesdits opérateurs « dans les meilleurs délais ». Faute de quoi, ces derniers s’exposent aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur.

Retro

Ce n’est pas la première fois que l’ART bradit la menace face aux opérateurs de son secteur. Entre autres, 2021, 114 exploitants et fournisseurs des communications électroniques ont été menacés de sanctions par l’Agence de régulation des télécommunications (ART) au Cameroun, selon un communiqué publié ce 13 septembre, signé du directeur général (DG) de l’Agence, Philémon Zo’o Zame. Il leur était reproché de n’avoir « pas encore transmis leurs rapports annuels d’activités de l’exercice 2020 ainsi que des exercices antérieurs ».

L’Agence de régulation des télécommunications du Cameroun (ART) a notifié, fin août 2017, des sanctions aux opérateurs de téléphonie mobile MTN, Orange et Nexttel, ainsi qu’à l’entreprise publique Camtel, pour manquements aux obligations liées à l’identification des abonnés et à l’usage des fréquences radioélectriques.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne