SociétéEnvironnement, Société



EN CE MOMENT


Cameroun : plus de 27 milliards de F pour l’assainissement de Yaoundé

Le Projet complémentaire d’assainissement de Yaoundé (PCADY) sera finalement lancé en 2023. L’information émane de la ministre camerounaise de l’Habitat…

Le Projet complémentaire d’assainissement de Yaoundé (PCADY) sera finalement lancé en 2023. L’information émane de la ministre camerounaise de l’Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès.

Le gouvernement du Cameroun arrête la date de lancement du Projet complémentaire d’assainissement de Yaoundé (PCADY) en 2023. Selon la ministre Célestine Ketcha Courtès, la signature des différents contrats de mise en œuvre du projet est en cours.

Globalement, le projet vise à réduire les inondations et à améliorer la fluidité du trafic urbain dans la capitale politique Yaoundé, à travers la construction d’un bassin d’écrêtage des crues et d’un canal sur la rivière Djoungolo. Un dalot sera également construit en face de la voirie municipale raccordant le canal de la rivière Mingoa à la rivière Mfoundi.

Le PCADY vise aussi le renforcement et l’élargissement des voies longeant les berges du canal construit sur la rivière Abiergue, la réhabilitation de la rue du Mfoundi donnant accès au marché éponyme, dégradé lors des travaux de construction du canal.

Le projet envisage aussi, l’aménagement des toilettes publiques pour réduire la défécation en plein air, à l’origine des maladies hydriques, ainsi que le déploiement des bacs à ordures.

En effet, le Projet complémentaire d’assainissement pluvial durable de la Ville de Yaoundé (PCADY) s’inscrit dans la continuité des objectifs visés par les phases 1 et 2 du Projet d’assainissement de Yaoundé (PCADY), tout en apportant les ajustements nécessaires pour accroître les résultats escomptés. En effet, la construction de 17 km de canaux sur les cours d’eau qui drainent la ville de Yaoundé lors de la première et de la deuxième phase du Projet a contribué à réduire de manière significative la fréquence et les effets des inondations dans une partie de la ville.

Ce projet a contribué à améliorer l’adaptation de la ville de Yaoundé au changement climatique. Cependant, des pluies exceptionnelles, enregistrées en 2018 et ayant provoquées de nouvelles inondations, ont permis d’identifier des actions complémentaires aux phases 1 et 2.  Pour ce projet, la Banque africaine de développement (BAD) a prêté en décembre 2021, 38,55 millions de dollars au Cameroun.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne