SociétéSociété, Société




Cameroun: Près de 7000 enseignants sortent de l’ENS de Maroua ce 15 mars

On ajoutera à ces première et deuxième promotion de l'ENS, les lauréats de l'Institut Supérieur du Sahel (ISS). La cérémonie…

On ajoutera à ces première et deuxième promotion de l’ENS, les lauréats de l’Institut Supérieur du Sahel (ISS). La cérémonie se déroule au stade Lamido Yaya Daïrou de Maroua

Le communiqué signé par le recteur de l’Université de Maroua, le Pr. Ako Edouard Oben, à l’intention de la communauté éducative, des parents et des étudiants, annonce pour le 15 mars 2012, la cérémonie de sortie officielle des première et deuxième promotion de l’ENS de Maroua auxquels il faudra ajouter les lauréats de la toute première promotion de l’Institut Supérieur du Sahel (ISS). C’est donc une grande frénésie qui anime ces cop’s à quelques heures de leur sortie officielle. Une nouvelle qui est venue dissiper les inquiétudes, la colère et les frustrations exprimées par les étudiants il y a quelques semaines. En effet, plusieurs dates avaient été annoncées, reculées puis reportées avant que le recteur ne vienne trancher par son communiqué du 7 mars 2012. Outre cette sortie retardée, une rumeur persistante fait état de l’absence du ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo à cette cérémonie. Pourtant, comme il est de tradition, les lauréats attendaient le ministre pour imprimer la solennité à cet évènement.

Au sein de l’administration, les différents chefs de département se sont attelés à la vérification des diplômes pour éviter des défections le jour-j. Selon les responsables de l’ENS, le nombre élevé de finissants n’a pas facilité le traitement des dossiers, avec au bout du compte de faux diplômes décelés. Qu’à cela ne tienne, on parle quand même de certains petits malins qui ont pu traverser les mailles de ce filet. Du côté des étudiants, c’est une fierté légitime qui les anime, même si les remous de surface se font toujours ressentir à cause de cette sortie retardée. C’est une injustice. Nos promotionnaires de Yaoundé et de Bambili sont sortis, ont été affectés et ont pris service depuis longtemps. Cela aura des incidences financières et professionnelles que nous de Maroua, nous n’allons pas rattraper, a déclaré un lauréat. Tout compte fait, on peut apercevoir ça et là dans la ville, des étudiants qui font déjà leurs emplettes en attendant le grand jour.

Des finissants de l’Ens
Journalducameroun.com)/n