SociétéEducation




Cameroun-Rentrée académique 2022 : plus de 157 400 nouveaux étudiants attendus

Le chiffre est du ministre d’Etat ministre de l’Enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo à l’issue du Conseil de Cabinet du…

Les universités sont prêtes à accueillir les étudiants

Le chiffre est du ministre d’Etat ministre de l’Enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo à l’issue du Conseil de Cabinet du 25 août 2022 à l’Immeuble étoile.

 

Au terme de l’année académique 2021-2022, le gouvernement prépare la rentrée universitaire pour le compte  l’année 2022-2023. Le Conseil de Cabinet du mois d’août présidé par le Premier ministre Joseph Dion Ngute dans ses services à Yaoundé, a été consacré à l’évaluation de l’année scolaire et académique antérieure et aux perspectives de la prochaine année.

Prenant la parole à cet effet, le ministre d’Etat ministre de l’Enseignement supérieur a précisé que l’année antérieure se termine sur une note de satisfaction. Jacques Fame Ndongo en a profité pour présenter les dispositions prises par son département ministériel en vue d’une rentrée effective le 4 octobre octobre prochain dans les 11 universités d’Etat et dans les 401 instituts privés d’enseignement supérieur.

En effet, pour la prochaine rentrée, les prévisions révèlent que 157 405 nouveaux étudiants feront leur entrée dans les campus des universités publiques. Ils devraient porter l’effectif total réel à 551 206 étudiants. Ces étudiants seront encadrés par 6 775 enseignants permanents. Y sont inclus, les 573 enseignants de la 3è vague du recrutement spécial de 2000 enseignants prescrit par le président de la République. Certains de ces étudiants pourront intégrer les toutes nouvelles universités d’Etat créées à Bertoua, Ebolowa et Garoua le 5 janvier 2022.

A cet effet et selon le ministre, tout est fin prêt. « Les universités sont prêtes, notamment au niveau du corps enseignant, des étudiants et du personnel d’appui. Et pour les trois nouvelles universités créées par le chef de l’Etat, tout est également prêt. Il y a deux groupes. Les établissements qui étaient en fonction avant la création formelle de ces universités ont leurs locaux et ne présentent aucun problème. Les nouveaux établissements qui fonctionnent depuis la création des trois  nouvelles universités vont également démarrer à la rentrée d’octobre 2022 », rassure le ministre.

« Les dispositions sont prises au niveau des enseignants dans les locaux provisoires, sauf quelques établissements qui fonctionnaient avant, et au niveau de la construction des nouveaux locaux pour abriter les rectorats et les salles de cours. Naturellement tous les rectorats ont été pourvus, ont été loués aussi bien à Bertoua, Garoua  qu’à Ebolowa. Et idem pour les salles de cours qui sont dans les locaux provisoires. Un autre groupe d’établissement fonctionnera à la rentrée 2023-2024», explique le chancelier des ordres académiques.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne