SportFootball




Cameroun : Rigobert Song n’est pas l’inventeur de la théorie du danger !

Le sélectionneur-manager des Lions contribue à vulgariser une théorie développée par la biologiste américaine Polly Céline Matzinger. Les faits et…

Le sélectionneur-manager des Lions contribue à vulgariser une théorie développée par la biologiste américaine Polly Céline Matzinger.

Les faits et gestes de Rigobert Song Bahanag ne laissent jamais indifférent. L’ancien capitaine emblématique des Lions (1998-2009) était déjà quelqu’un d’assez populaire. Mais une de ses réactions en conférence d’après match le 25 mars dernier après la défaite des Lions 0-1, devant les Fennecs, en match aller des barrages de la Coupe du monde, va davantage contribuer à construire sa notoriété.

Rigobert Song explique en des mots simples un concept développé pour la première fois en 1994 par la biologiste américaine Polly Céline Matzinger. «Quand tu sais que tu es en danger, tu n’es plus en danger, mais c’est quand tu sais que  tu n’es pas en danger, c’est là où tu es en danger. C’est de ça qu’il s’agit » a lâché avec sourire notre « Magnan » national. Cette citation de Song ne cesse de faire le tour du monde.

L’avenir lui donne entièrement raison. Puisqu’à Blida, quatre jours plus tard, les Fennecs étant revenus au score à la 118è minute, ne se sentaient plus en danger. Il a fallu attendre les ultimes secondes de match pour voir Toko Ekambi envoyer les Lions au Mondial qatari et plongé les Algériens dans une énorme désillusion. En un temps record, cette citation est devenue très célèbre.

Dans le simple but d’amuser la galerie, elle connaît désormais de nombreuses tournures. Les hommes en raffolent particulièrement celle-ci : « Quand tu as l’argent et ta femme ne sait pas que tu as l’argent, tu as vraiment l’argent. Quand tu as l’argent et ta femme sait que tu as l’argent, tu n’as plus d’argent. C’est de ça qu’il s’agit ».

Rigobert Song a-t-il lu la théorie sur le danger de la célèbre biologiste américaine Polly Celine Matzinger ? On en doute. Il s’agirait simplement d’inspiration. La théorie du danger développée par Polly Matzinger(1994)  dans le cadre de la recherche des signaux de danger endogènes portant sur l’immunité innée, précise que : « Ce qui compte vraiment pour le système immunitaire n’est pas de faire la distinction entre le soi «à protéger» et le non-soi «à combattre».

Toute situation potentiellement préjudiciable pour l’hôte serait capable de générer un signal de danger endogène capable de déclencher une réponse immunitaire pour éventuellement revenir à la ligne de base. Reprise d’une autre manière par Rigobert Song, il relève ici un facteur déterminant pour affronter le match retour contre l’Algérie alors que l’équipe du Cameroun a déjà perdu à l’aller.

Dans cette situation, en référence à la théorie de Matzinger, il ne s’agit plus de faire le distinguo entre l’équipe du Cameroun (le soi à protéger) et l’Algérie (le non soi à combattre) mais il fait comprendre que la situation potentiellement préjudiciable dans laquelle l’équipe du Cameroun se trouve avec un but déjà encaissé au match aller, peut générer un signal de danger endogène capable de déclencher une réponse adaptée pour rétablir l’équilibre et se qualifier.

Cet élément endogène, il le révèle plus tard à la Conférence d’après match en répondant aux questions des journalistes qui lui demandent ce qui a fait la différence, il répond: « C’est le mental ». En d’autres termes, on dira le «Hemlè» qui signifie littéralement en langue bassa la foi. Dans le domaine du football, on parlera de la détermination. Une détermination qui a permis au Cameroun de remporter le match retour des barrages (1-2) dans le money times.

Dans une situation qui concerne le football, Rigobert Song a pu rétablir le pont avec la théorie du danger développée par Matzinger dans le cadre de la médecine. La force de l’expérience peut permettre à un individu d’atteindre un niveau élevé pour solutionner les situations complexes. C’est de ça qu’il s’agit.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne