PolitiqueJudiciaire



EN CE MOMENT


Cameroun : Samuel Eto’o remporte une première victoire au Tas

La requête introduite par une faction de l’Assemblée générale 2009 proche du président de la Fécafoot, a été jugée recevable…

La requête introduite par une faction de l’Assemblée générale 2009 proche du président de la Fécafoot, a été jugée recevable par le Tas.

Une correspondance du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) qui date de ce mercredi 08 juin 2022 informe dans ce sens. Le Tas  entérine l’accord transactionnel entre la Fécafoot et une partie de l’Assemblée générale de 2009. « Au nom de l’arbitre unique, j’informe les parties que la requête des appelants visant à retirer la présente procédure est acceptée ».

Ce n’est pas encore la sentence finale tant attendue du TAS dans le cadre de la procédure N°8456, mais ça y ressemble. Dans l’un des courriers adressés ce 8 juin 2022 aux parties en conflit dans le cadre de cette affaire qui oppose une faction des membres de l’Assemblée générale (AG) de la Fecafoot version 2009 avec en tête de file l’entraîneur Pierre Ndjili Ndengue, à l’Exécutif de la Fécafoot, Delphine Deschenaux-Rochat, la conseillère du TAS, informa ainsi les parties que la juridiction a accédé à la requête portée par Faustin Mbida et Pierre Boudjiko.

Lesquels ont été mandatés par une autre faction des membres de l’AG 2009 ayant décidé de se retirer de l’affaire qu’ils avaient portée avec succès devant la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC), demandant l’annulation des résolutions de l’AG de juillet 2021 ayant adoptées les textes qui ont encadré le dernier processus électoral à la Fécafoot. Décision que l’exécutif de la Fécafoot avait attaquée au TAS.

Élu au terme de ce processus électoral, Samuel Eto’o avait engagé des démarches en vue d’une réconciliation qui avait ramené dans son camp 44 sur 76 membres de l’AG 2009, dont certains parmi ceux qui avaient attaqué son élection. Au terme des travaux tenus au mois de février dernier à l’Hôtel Mont Febe de Yaoundé, le mandat accordé à Abdouraman Hamadou avait été retiré pour être désormais confié à Faustin Mbida et Pierre Boudjiko. Lesquels avaient saisi le TAS pour l’en informer. Aujourd’hui le TAS leur donne raison. En attendant, le TAS a déjà indiqué l’angle des sentences qu’il compte rendre au 30 juin.

Par ailleurs, le TAS accorde jusqu’au 22 juin 2022 à la Fécafoot pour solder les frais d’arbitrage, lesquels s’élèvent à 14 000 Francs Suisse, soit environ 8 768 950 FCFA. Pour faire simple, le TAS valide « l’arrêt de la procédure en cours entre la Fecafoot et l’Assemblée générale de 2009. Nombreux sont les analystes sportifs camerounais qui estiment que c’est en partie une victoire pour Samuel Eto’o.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne