Cameroun-SND30 : le gouvernement évalue le secteur des infrastructures      

Les travaux de la revue de ce domaine concernant la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 se sont tenus le 20…

Les travaux de la revue de ce domaine concernant la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 se sont tenus le 20 octobre dernier.

Faire le point sur l’état de mise en œuvre des orientations de la SND30 dans les six principaux domaines concernés par le développement des infrastructures, notamment : l’Energie, le Transport, les Télécommunications et TIC, l’Eau et l’Assainissement, la modernisation urbaine et la gestion domaniale et foncière. C’est l’objectif de cette rencontre qu’a présidé Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire.

Selon Alamine Ousmane Mey, «si les efforts consentis au niveau du développement des infrastructures font état d’énormes progrès, l’ambition légitime d’industrialisation vers l’atteinte de l’émergence nous invite à redoubler d’efforts pour améliorer le niveau d’équipement de notre économie, afin de générer une croissance forte, tirée par le secteur privé ».

Dans le domaine de l’Energie par exemple, la capacité de production électrique installée en 2021 est de 1720 MW, pour un taux d’accès à l’énergie électrique de 71%. Dans l’hydraulique et assainissement, la capacité de production d’eau potable installée est de 656 089 m3 avec un taux d’accès à l’eau potable de 76%.

S’agissant des infrastructures de Transport, la mise en œuvre des projets routiers a permis d’avoir un linéaire global de 121489, 67 km au niveau national, dont 98,5 km d’autoroutes. On dénombre 9 411,96 km de routes nationales, 13 837,10 km de routes régionales et 98 162,11 km de routes communales.

Dans le domaine Portuaire, le volume du trafic fret est passé de 3 millions de tonnes en 2020 à 3,5 millions de tonnes en 2021, pour une cible de 4,5 millions de tonnes en 2022. Le délai de passage portuaire étant à 13 jours en 2021, devrait passer à 10 jours en 2022. Pour ce qui est de la modernisation urbaine, 45000 logements sociaux avaient déjà été construits jusqu’en 2020, avec 35% de ménages vivant dans un habitat décent.

Le taux de modernisation du cadastre est de 4,22%, tandis que les réserves foncières sont évaluées à 1 292 000 ha. Concernant les Télécommunications, l’indice de développement des TIC est de 3,5 en 2021.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne