Politique



EN CE MOMENT


Etude : le Cameroun parmi les derniers de la classe en matière d’Etat de droit

Le pays de Paul Biya est classé 134e place sur 140 pays identifiés dans le rapport de World Justice Project…

Le pays de Paul Biya est classé 134e place sur 140 pays identifiés dans le rapport de World Justice Project (WJP) 2022.

L’analyse par le World Justice Project des données d’une enquête approfondie dans 140 pays et juridictions montre que le respect de l’état de droit a chuté dans 61 % des pays cette année.

« Les tendances autoritaires antérieures à la pandémie continuent d’éroder l’état de droit », a déclaré Elizabeth Andersen, directrice exécutive du World Justice Project (WJP). « Les contrôles sur le pouvoir exécutif s’affaiblissent et le respect des droits de l’homme est en baisse ».

Dans le classement effectué, il s’est avéré que le Cameroun se retrouve à six pas du Venezuela qui est 140e sur les 140 pays. Au niveau régional, le Cameroun se classe 33e sur 34 pays dans la région Afrique subsaharienne. Dans la région, le pays le plus performant est le Rwanda (classé 42e sur 140 globalement), suivi de Maurice et de la Namibie. Les trois pays ayant les scores les plus bas de la région sont la Mauritanie, le Cameroun et la République Démocratique du Congo (137e globalement).

Alors que le monde sort de la pandémie, l’Index constate que le déclin de l’état de droit est moins répandu et extrême que l’année dernière, lorsque les fermetures de Covid ont considérablement perturbé les systèmes judiciaires et que les gouvernements ont exercé des pouvoirs d’urgence qui ont restreint les libertés civiques et contourné les mécanismes de responsabilité.

Pourtant, les deux tiers des pays dont les scores ont diminué en 2021 ont de nouveau diminué en 2022, et les scores de sept des huit facteurs mesurés par l’indice de l’état de droit ont chuté dans la majorité des pays pour la deuxième année consécutive. Seule la mesure de l’indice « Ordre et sécurité » s’est améliorée dans une légère majorité de pays, et seulement de manière marginale.

Plus particulièrement, la mesure de l’indice des « droits fondamentaux » a diminué dans les deux tiers des pays cette année. La « justice civile » a chuté dans 61 % des pays, en grande partie en raison de retards continus, d’une application faible et de la discrimination dans le système judiciaire.

Le facteur qui mesure les principaux freins et contrepoids qui contrecarrent l’autoritarisme, les « contraintes sur les pouvoirs du gouvernement », a chuté dans 58 % des pays cette année.

« Aujourd’hui, 4,4 milliards de personnes vivent dans des pays où l’état de droit est plus faible qu’il ne l’était l’année dernière » Le pays le mieux classé dans l’indice sur l’état de droit du WJP 2022 est le Danemark, suivi de la Norvège, de la Finlande, de la Suède et des Pays-Bas. Le pays le moins bien classé est le Venezuela, suivi du Cambodge, de l’Afghanistan, de la République Démocratique du Congo et de Haïti.

World Justice Project (WJP) est une organisation internationale de la société civile dont la mission déclarée est de « travailler à l’avancement de l’état de droit dans le monde ».

 

 

Suivez l'information en direct sur notre chaîne