Exit le forum économique de la diaspora camerounaise en Allemagne, parole aux invités et organisateurs

Journalducameroun a recueilli quelques avis au sortir du Davoc 2010 à Bonn. Nous continuerons à travailler ensemble Je suis rassuré…

Journalducameroun a recueilli quelques avis au sortir du Davoc 2010 à Bonn.

Nous continuerons à travailler ensemble
Je suis rassuré au sortir de ce davoc 2010. Nous sommes sur la très bonne direction. Ce forum est un cadre de réflexion qui cette année a réunit une bonne crème. Des communications extraordinaires qui autorisent de voir l’avenir avec optimisme. Le ministère de l’emploi qui soutient le davoc depuis 3 ans continuera car nous sommes satisfaits. Les communications exposées, les projets présentés étaient de bonne qualité et le souci aujourd’hui est de pouvoir accompagner ces initiatives car entre deux davoc, il faut que les choses se fassent. Il faut donc un suivi des différents projets afin que ce que nous avons souhaité soit réalisé. Je parle par exemple de l’annuaire des compétences qui devra devenir un outil opérationnel pour les décisions au Cameroun ou ici car il permettra de sélectionner des camerounais pour les projets que le Cameroun va mettre en place. Un annuaire qui devra aussi servir pour les autres pays car les compétences du Cameroun ne serviront pas seulement au Cameroun, mais aussi aux autres pays. Je suis par ailleurs très ravi de l’attitude de l’ambassadeur, son excellence Jean Marc Mpay qui a été présent comme un participant. C’est peut être la première fois qu’on a un ambassadeur aussi présent au davoc et on peut promouvoir cet engagement du coté de nos chancelleries afin que cet exemple soit suivi. Afin que la confiance règne.

Dr Samuel Innack Innack, directeur de la prospective au ministère de l’emploi
Journalducameroun.com)/n

Le comité d’organisation était constitué de gens compétents
C’est la première fois que j’organisais des conférences dans le cadre associatif et je suis satisfaite car l’objectif était de donner une touche de professionnalisme afin que ce forum soit qualificatif au niveau de l’organisation. Le davoc 2010 a mis la barre haute, le président du comité technique d’organisation, Jérôme Monteu, s’est entouré de très bonnes personnes. L’équipe a été bien sélectionnée et je crois que c’est de là que vient le succès. Etre event manager est très particulier car il faut gérer les sensibilités et être prête à assumer. Ça s’est bien passé pour moi et le secrétaire permanent du Casanet m’a fait un appel pour travailler pour le davoc 2011 en Suisse. Je suis enfin très contente car les keynotes speakers ont joué le jeu jusqu’au bout et ont été présents.

Lydie Abenou, Event manager du Davoc 2010
Journalducameroun.com)/n

Je reviendrais certainement
C’est la première fois que je participe au Davoc et j’ai été assez surpris de la volonté de nos jeunes aujourd’hui de vouloir faire avancer les choses. Dans ce contexte de mondialisation, le développement économique est la clé et le pouvoir économique est ce qu’il nous faut pour avancer et se faire respecter dans la communauté internationale. C’est ce qu’il nous faut pour le bien-être du pays. Ça fait 25 ans que je suis parti et j’étais un peu déconnecté des réalités du Cameroun. Durant ce davoc, j’ai été étonné de l’attitude et de la présence de l’ambassadeur Jean Marc Mpay. Son discours a été tout sauf un discours d’ambassadeur : Très pragmatique, très réaliste, très orienté développement économique de notre pays. L’un des déclics que j’ai eu ici en Allemagne est le discours de l’ambassadeur qui, dans un air paternaliste, a dit les vérités et encouragé les plus jeunes à penser à investir et développer notre pays. Le ton m’a séduit et je reviendrais certainement au davoc.

Severin Kezeu, keynote speaker Davoc 2010
Journalducameroun.com)/n

Que tous les Camerounais de la diaspora adhèrent à notre idée d’annuaire des compétences de la diaspora
Selon les impressions des invités, les choses se sont bien passées mais nous espérons pouvoir faire mieux au niveau de l’organisation afin que les invités soient toujours plus satisfaits. Pour cette année, nous avons eu plus de visiteurs que prévu et nous sommes très heureux quant à la qualité des intervenants et des participants. Nous sortirons de ce davoc des projets concrets comme l’annuaire des compétences de la diaspora qui n’est pas limité au niveau de l’Allemagne, mais concerne tous les camerounais de l’extérieur. Nous appelons donc tous les Camerounais à s’inscrire dans cette base de données afin que si le pays veut recruter ses enfants, qu’ils aient une plateforme. Nous voulons dire un grand merci à Mme Suzanne Ebelle et M. Innack Innack du ministère de l’emploi et de la formation professionnelle, nous prouvons avec cette synergie que le gouvernement et la diaspora peuvent travailler main dans la main.

Cyrille Mvondo Mvondo, comité d’organisation
Journalducameroun.com)/n

Je me suis rendue compte qu’on pouvait réaliser des projets au Cameroun
Aujourd’hui je me suis rendue compte que c’est possible de monter des grands projets et les réaliser au Cameroun. J’avais entendu parler du davoc et je voulais voir ce que c’était. J’ai vu beaucoup de Camerounais qui ont de nombreux projets et je me rends compte que ce sera possible pour moi de travailler dans des entreprises créées par des Camerounais et c’est un plaisir pour moi.

Sonia Sandjong, étudiante
Journalducameroun.com)/n