CultureMode




Exposition: Du Picasso en céramique

L'espace Doual'art accueille « Céramiques d'artistes depuis Picasso », une exposition organisée par le CNAP avec l'ambassade de France au…

L’espace Doual’art accueille « Céramiques d’artistes depuis Picasso », une exposition organisée par le CNAP avec l’ambassade de France au Cameroun

De l’innovation. Des formes inédites, qui s’inscrivent dans une logique à la fois décorative et utilitaire. L’exposition Céramiques d’artistes depuis Picasso donne à voir, sur le sol et sur les murs de l’espace Doual’art depuis ce samedi 02 avril date du vernissage. De la céramique comme son nom l’indique et de la porcelaine, celle de Sèvres, de Limoges ou de Vallauris, cette petite commune au bord de Méditerranée et haut lieu de production de la céramique en France. Peut être faut-il revenir à l’histoire. C’est ici en fait que le cours de cette matière connait sa révolution. C’était au lendemain de la seconde guerre mondiale, grâce à l’artiste espagnol Pablo Picasso. Tour à tour enfant prodige, peintre maudit, artiste mondain, ce dernier possède l’un des parcours artistiques les plus riches de toute l’histoire de l’art du XXe siècle. Enfilant son costume de sculpteur et dans sa quête de nouveauté, il est l’un des premiers artistes de son époque à avoir considéré ce matériaux comme un médium ordinaire dont tous les artistes peuvent se servir pour créer des sculptures, installations ou objets de design.

Des formes, mais aussi de la décoration tant sur assiettes et vases que dans des plats et autres tableaux. Tous ces objets sont présentés dans cette exposition qui regroupe près d’une cinquantaine d’autres, fruit de la production de trente quatre artistes au total, et qui traduisent, s’il en était encore besoin, l’étonnante variété de styles, de même que les qualités de ceux-ci. C’est la deuxième exposition du genre organisée au Cameroun par le centre national des plastiques (CNAP), dans le cadre du partenariat signé en 2010 avec l’ambassade de France au Cameroun. Le but d’après Claude Allemand-Cosneau, conservateur général honoraire et commissaire des expositions, est de présenter au public les aspects très différents de la création d’aujourd’hui.

Oeuvre de Pierre Petit, exposé actuellement au Cameroun
Journalducameroun.com)/n

Et cela se démontre. Des anciens au plus contemporains, les artistes exposés se sont pour certains inspirés de la terre, le cas de Philippe Barde, Haguiko, Agnès Decoux, et pour d’autres de l’argile. Certains encore, principalement des peintres, ont choisi comme support, la surface. Hervé di Rosa par exemple, parvient avec force et délicatesse à cartographier les territoires mouvants de l’art, aux confins des formes d’art plus reconnues. Ce, pendant que Jean-François Texier façonne, à base de céramique, une figurine de pompier tout nu. Les uvres parlent, en même temps qu’elles nous plaisent. Originales, fines, étonnantes, belles, comme cette peau d’avocat reprise en porcelaine par Marc Couturier. Toutes les uvres exposées sont issues des collections du Fonds National d’Art Contemporain et d’une commande publique de l’Etat affirme Claude Allemand-Cosneau. L’exposition de Douala, comme celle de Yaoundé Visages ouverte ce lundi 04 avril, s’achève le 30 mai 2011.

Oeuvre de Saverio Lucariello
Journalducameroun.com)/n

Suivez l'information en direct sur notre chaîne