SociétéSociété, Société




Fêtes de fin d’année: Les invendus reviendront en décembre 2011

Bon nombre de jouets non marchandés lors des solennités de fin d'année réintégreront les magasins dans 11 mois. Des commerçants…

Bon nombre de jouets non marchandés lors des solennités de fin d’année réintégreront les magasins dans 11 mois.

Des commerçants embarrassés
Les fêtes de fin d’année sont désormais derrière nous et dans les foyers comme dans les magasins l’heure est au bilan. Au centre commercial de Douala dans le quartier Akwa, un coup d’ il évasif laisse voir que plusieurs espaces commerciaux sont encore littéralement inondés des articles liés à la fête, les vendeurs eux pour l’essentiel confus ont une idée de la destination finale de ces objets. Marlyse Ewane l’une des vendeuses explique par rapport au reste des jouets que j’ai pour les fêtes, je vais les garder et attendre l’année prochaine car je n’ai plus le choix. Dans cette option chaque article a un sort qui lui est propre, il y en a que l’on garde sur les étales, comme les guirlandes et de façon générale les articles de décoration, par contre les poupées ou les voiturettes vont rester dans les rayons car pour les anniversaires des enfants c’est important déclare Dieudonné Fankam lui aussi vendeur au lieu dit carrefour Arno.

Des choix variés se présentent
Parmi les choix qui s’offrent, certains commerçants entrevoient de faire des promotions comme le confirme Pius Agbor on va garder pour faire des promotions, dès que vous achetez un article on vous en offre un gratuitement, mais c’est surtout pour nos clients privilégiés, certains articles seront aussi vendus à des prix exceptionnellement bas. Une politique commerciale que confirme Mariette avant les fêtes nous avons fais le stock en espérant liquider le maximum, non pas que les ventes étaient mauvaises mais face aux articles invendus nous sommes obligés de faire soit des soldes pour les articles périssables soit des ventes promotionnelles pour les autres articles question pour nous de réduire les pertes. De cette multitude de stratégies, de nombreux clients s’en sont sortis joyeux nous avons vu revenir beaucoup de clients lorsque nous avons commencé cette démarche, nous n’avons pas encore fait le point mais nous pensons que les ventes ont été aussi bonnes qu’avant les fêtes, il faut avouer que ce procédé se répète chaque année, donc nous avons chez nos clients ceux qui le savent déjà et attendent juste le moment pour venir faire leurs achats nous a dévoilé hors-micro un agent de Tsékénis, l’une des célèbres boutiques du centre commercial de Douala. D’ailleurs des clients rencontrés vont dans le même sens moi je suis revendeur au marché central de Douala, je sais qu’en général après les fêtes les magasins cassent leurs prix sur les marchandises des fêtes, c’est une aubaine pour moi car ces articles sont beaucoup demandés au marché alors que les grands magasins les font sortir de leurs rayons ce qui pour nous constitue de très bonnes affaires nous dit Francis un habitué de cette pratique. Une certitude tout de même, tous les articles exposés pour les fêtes ne seront pas bradés, qu’elle qu’en soit la technique de vente, par conséquent plusieurs reviendront dans les rayons à la fin de cette année 2011.

Au centre commercial de Douala dans le quartier Akwa, un coup d’ il évasif laisse voir que plusieurs espaces commerciaux sont encore littéralement inondés des articles liés à la fête…
Journalducameroun.com)/n

Suivez l'information en direct sur notre chaîne