PolitiqueInstitutionnel




Fin de parcours pour Henri Engoulou

Décédé le 08 mai 2014, l'ex-ministre délégué aux Finances en charge du Budget ne verra pas l'issue de son procès…

Décédé le 08 mai 2014, l’ex-ministre délégué aux Finances en charge du Budget ne verra pas l’issue de son procès dans le cadre de l’opération dite « épervier »

Henri Engoulou, écroué depuis janvier 2010 à la prison centrale de Yaoundé à Kondengui, a rendu l’âme dans la matinée du jeudi 08 mai 2014 dans les services de réanimation de l’hôpital central de Yaoundé où il était interné depuis quelques jours. C’est le 5 mai dernier précisément, qu’il y avait été conduit au service des urgences dans un état jugé critique. Sa famille, citée par Cameroon Tribune et l’hebdomadaire Jeune Afrique, indique qu’il serait décédé d’une « fièvre typhoïde » à l’âge de 60 ans. Pour prévenir la polémique, Le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary a tenu un point de presse cet après-midi pour exprimer la « compassion » du gouvernement en affirmant que Henri Engoulou est mort de sa propre maladie. Il a succombé à « diverses affections » a déclaré Issa Tchiroma Bakary.

L’ex-ministre délégué auprès du ministre des Finances, en charge du Budget avait été interpellé le 08 janvier 2010 et entendu à la direction de la police judiciaire du Centre avant d’être placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Yaoundé cinq jours après, dans le cadre d’une enquête sur des détournements de deniers publics. Le préjudice qui a conduit Henri Engoulou en prison porte sur une affaire qui l’opposait lui ainsi que Polycarpe Abah Abah (ex-ministre de l’Economie et des Finances), l’avocate Lydienne Eyoum, et consorts à l’Etat du Cameroun et au ministère des Finances. Il est reproché à ces différents acteurs le détournement de deniers publics estimés à 1,077 milliard de F CFA, de la somme totale de 2.155 milliard de F CFA reçue de la BEAC et destinée au Trésor public. L’action judiciaire s’éteint automatiquement ce jour contre l’accusé Henri Engoulou, selon les dispositions du Code pénal camerounais.

Henri Engoulou était écroué à la prison centrale de Yaoundé à Kondengui depuis janvier 2010
Droits réservés)/n

Suivez l'information en direct sur notre chaîne