SportFootball , Sport




Football Elite one: Des couacs dès l’ouverture de la nouvelle saison

Absence de licence, dispute sur la paternité du club. La première journée du championnat a été émaillée de quelques incidents…

Absence de licence, dispute sur la paternité du club. La première journée du championnat a été émaillée de quelques incidents

Le ton acerbe de l’entraîneur de coton sport de Garoua lors de la conférence de presse donnée à Douala la veille de son match contre Astres disputé samedi 13 novembre. Comptant pour la première journée du championnat national de football Elite one, ce match annonçait déjà les couleurs de cette ouverture de la nouvelle saison. Le technicien français Denis Lavagne ne s’était pas gêné pour accuser la fédération camerounaise de football, Fécafoot, d’incompétente au vue de l’incapacité de celle-ci à établir à temps les licences des joueurs. L’entraîneur qui apparemment en a ras-le-bol, s’insurgeait du fait qu’à 24h de son premier match, il n’y avait toujours pas de licence à la disposition des joueurs alors que le championnat était interrompu depuis cinq mois. Les explications de Junior Binyam en charge de la communication de la Fécafoot, selon lesquelles la faute revenait aux secrétaires administratifs des équipes, avaient été vite balayées du revers de la main par Denis Lavagne. Sans surprise, le problème lié à l’absence des licences s’est posé lors des matches du week-end. C’est notamment le cas de Sable de Batié, battu au stade de Réunification de Bépanda, 2-0, par l’Union de Douala s’en est pris à la fédération puisque le club a été obligé de jouer sans 9 de ses titulaires pour cause d’absence de licence, selon le coach Likoumba.

Deux factions de Lausanne face à Panthère
Outre les problèmes de licence, l’ouverture de la saison a été également marquée par une scène à la limite insolite mais pourtant révélatrice de l’environnement du football camerounais. Dimanche après-midi, As Lausanne s’est présentée au stade omnisports Ahmadou Ahidjo avec deux équipes pour la réception de Panthère sportive du Ndé. La faction emmenée par le fondateur Samuel Noufessi, débarqué récemment au club, s’est montrée alors qu’au même moment l’autre faction reconnue par la Fécafoot était entrain de remplir les formalités d’usage dans les vestiaires. Comme il fallait s’y attendre, il y’a eu une vive opposition entre les deux équipes. L’intervention des forces de l’ordre a permis de calmer la situation et c’est finalement la formation de Lausanne de Feussoua qui a livré le match, remporté par les visiteurs par 1 but à 0, dont l’entraîneur n’est autre que l’ancien lion indomptable, Louis Paul Mfedé.

Une faction de Lausanne a fait le sit-in au stade
Journalducameroun.com)/n

Suivez l'information en direct sur notre chaîne