Eco et BusinessEco et Business, Transports




Fret maritime : le Cameroun prolonge à fin mai l’abattement de 80%

  La décision est contenue dans une note signée le 28 février 2022 par le ministre des Finances. La réduction…

 

La décision est contenue dans une note signée le 28 février 2022 par le ministre des Finances.

La réduction de 80% du taux de fret à prendre en compte pour la détermination de la valeur en douane des marchandises importées par voie maritime a été prorogée. Concrètement, cette mesure, qi devait expirer le 28 février 2022, est prorogée au 31 mai 2022.

La stratégie vise à neutraliser les effets de l’augmentation du fret maritime. Par exemple, à fin 2020, le fret pour un conteneur de 20 pieds coûtait 1060 euros soit 700 000 F CFA environ. A fin 2021 ce même conteneur oscillait entre 1600 et 2200 euros ; entre 1.05 million et 1.44 millions F CFA en provenance d’Asie ou d’Asie.

« Cet abattement permet donc aux importateurs de payer sensiblement la même chose qu’avant les effets du Covid-19 », indiquait Guy Innocent Diffouo, chef cellule de la législation à la direction des Douanes.

Il faut néanmoins noter que, si la mesure est bénéfique pour les importateurs, les caisses de l’Etat par contre vont perdre de l’argent. « L’abattement de 80% sur la somme à payer pour l’acheminement des marchandises devraient créer un manque à gagner de 40 à 45 milliards F CFA par trimestre.

Pour mémoire, la décision du ministre Motazé survenait après les plaintes et menaces du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam). Le patronat envisageait, alors, une cessation des activités d’importation et de production des entreprises dès janvier 2022, en l’absence de mesures gouvernementales fortes permettant de résister à l’envolée des cours des matières premières et du fret sur le marché international.

 

Suivez l'information en direct sur notre chaîne