SociétéSociété, Société




La présidence de l’université Inter-Etats Cameroun-Congo sera confiée à un Camerounais

En contrepartie, le Congo occupera les fauteuils de premier vice-président et secrétaire général de l'institution dont l'opérationnalisation est en cours…

En contrepartie, le Congo occupera les fauteuils de premier vice-président et secrétaire général de l’institution dont l’opérationnalisation est en cours

La présidence de l’université Inter-Etats Cameroun-Congo (Sangmélima-Ouesso) sera dévolue à un Camerounais, selon l’accord obtenu à Yaoundé le 08 novembre dernier entre les ministres de l’Enseignement supérieur du Congo et du Cameroun. Cet accord rentre «en droite ligne des conclusions de la réunion de Brazzaville» tenue du 24 au 29 mars 2014, expliquent les deux ministres dans un communiqué conjoint publié ce mardi mais signé le 08 novembre.

En contrepartie, le Congo abritera les services de la présidence de cette institution et occupera les postes de premier Vice-président et Secrétaire général de l’Université. Les titulaires des postes de président, et Vice-présidents seront désignés par les chefs d’Etat des deux pays. Le secrétaire général sera désigné par le Conseil d’administration, «sur proposition du ministre en charge de l’Enseignement supérieur du Congo».

La réunion du 08 novembre a également permis d’envisager le contenu de la formation qui sera dispensée dans cette université. Un projet de programme pour une licence en TIC (avec de nombreuses spécialités dont le génie biomédical, informatique, etc.) a été soumis par la partie camerounaise au Comité conjoint pour approbation. Ce dernier se réunira à la mi-décembre en vue d’examiner d’autres questions relatives à l’opérationnalisation de l’Université, notamment les conditions d’admission des étudiants et la question des infrastructures.

Les premiers enseignements devraient être dispensés «dès janvier 2015» dans les locaux du Collège Notre dame de Sangmélima dans le Sud en attendant la construction des locaux définitifs. Sur ce point, on sait que le Cameroun a dégagé près de 200ha de terrain dans la région du Sud, plus précisément à Sangmélima, lieu-dit «Lobo Yat» (environ 100ha); et à Meyomessala entre Koum-Yetotan et Ndjom Yekombo (environ 100ha). Le Congo a pour sa part alloué deux parcelles de 10 et 117 hectares aux infrastructures dédiées à l’Université, à Ouesso.

L’université Inter-Etats Cameroun-Congo a été créée le 21 décembre 2012 par une convention signée par le ministre des Relations extérieures de la République du Cameroun et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération de la République du Congo, représentant les deux Etats. La prochaine réunion du Comité conjoint pour opérationnaliser l’Université se tiendra du 15 au 20 décembre 2014 à Yaoundé.


lindependant.fr)/n

Suivez l'information en direct sur notre chaîne