Opinions




L’Allemagne inaugure une place Duala Manga Bell en hommage au martyr camerounais

Pour la première fois sur le sol allemand, une place au nom de Rudolf Duala Manga Bell a été inaugurée…

Pour la première fois sur le sol allemand, une place au nom de Rudolf Duala Manga Bell a été inaugurée le 7 octobre, dans une tentative allemande de regarder son passé de colonisateur du Cameroun.

Cela à Ulm, dans le sud de l’Allemagne, où le roi Rudolf Duala Manga Bell avait étudié le droit à la fin du XIXème siècle, avant de rentrer au Cameroun, où il fut ensuite exécuté par l’administration allemande pour avoir tenté de fédérer des communautés camerounaises contre les colons.

Au Cameroun, son nom est dans tous les manuels scolaires : Rudolf Duala Manga Bell était un roi, le roi du clan Bell au sein du peuple Duala. Celui-ci était établi depuis des générations sur la côte atlantique au bord de l’estuaire du Wouri, où se trouve l’actuelle ville de Douala, capitale économique du Cameroun.

C’est son père, le roi Auguste Douala Ndumbe Bell, qui l’envoie étudier en Allemagne pour qu’il maîtrise la langue de ceux dont la présence augmente sur la côte, avec l’arrivée de missionnaires puis l’installation de comptoirs pour le commerce.

Mais quelques années après le retour de Rudolf Duala Manga Bell au Cameroun, le gouvernement colonial allemand   en cause le traité de protectorat signé avec les chefs Duala. Le texte stipule que la terre appartient aux natifs, mais le gouverneur allemand veut alors déplacer les populations.

Rudolf Duala Manga Bell s’y oppose, d’abord de façon légaliste, allant jusqu’au Parlement allemand plaider la cause de son peuple, avant de se résoudre à tenter de fédérer les autres communautés du Cameroun contre le colonisateur allemand. Mais il est arrêté en mai 1914, jugé et condamné en un seul jour. Il est pendu le 8 août 1914 avec son lieutenant pour « haute trahison ».

Suivez l'information en direct sur notre chaîne