SociétéSociété, Société




Le Cameroun célèbre «le pouvoir des mots» avec la Francophonie

C'est le thème retenu pour la 46e édition de la Journée internationale de la francophonie qui se tiendra le 20…

C’est le thème retenu pour la 46e édition de la Journée internationale de la francophonie qui se tiendra le 20 mars 2016

La langue française sera célébrée au Cameroun comme dans 19 autres pays africains membres de la Francophonie le 20 mars 2016, lors de la 46e édition de la Journée internationale de la francophonie placée cette année sous le thème : « le pouvoir des mots ». Cette édition 2016 a pour but de « réveiller les consciences et l’acceptation de l’humanité de tout individu », selon la secrétaire générale de ladite organisation, Michaëlle Jean.

« La menace plane encore et toujours, mais à la stratégie de la terreur, les populations ont voulu, partout, répondre par le courage, par la volonté de se dresser fièrement et de célébrer la vie. Alors saisissons l’occasion de ce 20 mars pour faire de notre langue commune une langue de résistance, en redonnant tout leur sens et tout leur pouvoir aux mots qui nous relient et qui nous unissent », a indiqué Michaëlle Jean dans un discours rendu public en prélude à l’évènement cité

Au Cameroun les attentats perpétrés par la secte islamiste Boko Haram sont à l’origine de la fermeture de plus de 130 écoles, de l’arrivée de plus de 300 000 réfugiés en terre camerounaise.

Le problème du terrorisme touche également de nombreux autres pays de l’organisation de promotion de la langue française à l’instar du Mali, de la France, du Tchad, de l’Egypte, etc. Toute chose qui a décidé la Francophonie à centrer les activités du 20 mai prochain sur le pouvoir des mots, afin d’« exprimer l’essence de la condition humaine » a déclaré Michaëlle Jean avant d’ajouter les mots d’ordre de la 46e édition de la journée de la francophonie : « liberté ; égalité ; solidarité ; fraternité ; diversité ; universalité. Ces mots disent, siècle après siècle, notre égalité en dignité et en droits : des droits universels, inaliénables, indivisibles et l’acceptation de notre humanité commune et de notre destinée commune ».

Sur le territoire national, l’Institut français du Cameroun (IFC) qui promeut les valeurs culturelles de la France a déjà arrêté les activités qu’il proposera au public dans le cadre de l’évènement. Il s’agit entre autres de son programme culturel « Dis-moi dix mots … en langue(s) française(s) » qui se tiendra le samedi 12 mars 2016 et d’une table ronde qu’il organise le 17 mars prochain sur le thème « l’état de la langue française au Cameroun ».


Droits réservés)/n

Suivez l'information en direct sur notre chaîne