Société



EN CE MOMENT


Le Cameroun classé 141e mondial sur l’Indice de développement de l’e-gouvernement

Le pays de Paul Biya fait partie des nations qui s’améliorent dans l’indice de développement de l’administration en ligne (e-gouvernement…

Le pays de Paul Biya fait partie des nations qui s’améliorent dans l’indice de développement de l’administration en ligne (e-gouvernement development index).

Ce classement est produit tous les deux ans par le département des affaires économiques et sociales des Nations unies (DESA). Il est basé sur 32 indicateurs répartis sur trois dimensions : 1-La portée et la qualité des services en ligne (Online Service Index, OSI) 2- L’état de développement de l’infrastructure de télécommunication (Indice de l’infrastructure des télécommunications, TII) 3- Le capital humain (Indice du capital humain, HCI).

Cette enquête 2022 répartit les pays en 4 catégories selon le développement de l’E-gouvernement (très élevé, élevé, intermédiaire et faible). Entre 2020 et 2022, le pays des Lions indomptables est passé de la 144e à la 141e place mondiale. Son score a aussi évolué en passant de 0,43 à 0,44.

Dans ce classement qui inclut 193 pays dans le monde, le Cameroun, principal leader économique de la Communauté économique des pays de l’Afrique centrale (Cemac), est devancé par son voisin le Gabon. Qui trône d’ailleurs sur la Cemac et même dans toute l’Afrique centrale avec un score de 0,55 et une 115e place mondiale. En Afrique centrale, le Gabon pointe devant le Rwanda, 119e mondial. L’Angola, qui est présenté comme le géant économique de cette sous-région est bien loin à la 157e position.

À l’échelle de toute l’Afrique, c’est l’Afrique du Sud qui pointe à la première place. Le podium est complété par Maurice et les Seychelles. Le tableau mondial est quant à lui composé du Danemark, de la Finlande et de la Corée du Sud.

 « L’Indice de développement de l’administration électronique présente l’état du développement de l’administration en ligne dans les États membres de l’ONU. Parallèlement à une évaluation des modèles de développement des sites Web dans un pays, l’indice de développement de l’administration en ligne intègre les caractéristiques d’accès, telles que l’infrastructure et les niveaux d’éducation, pour refléter la façon dont un pays utilise les technologies de l’information pour promouvoir l’accès et l’inclusion de sa population », explique le DESA.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne