Le Cameroun va importer 42 000 tonnes de sucre granulé à plus de 11 milliards de F

L’information est contenue dans une note de Ferdinand Ngh Ngoh adressée à Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du Commerce. « J’ai…

L’information est contenue dans une note de Ferdinand Ngh Ngoh adressée à Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du Commerce.

« J’ai l’honneur de vous notifier le très haut accord du président de la République pour l’importation de 42 000 tonnes de sucre granulé destiné à la consommation directe des ménages, à la valeur mercuriale de 264 351 FCFA/tonne, sur la base du taux d’intérêt réduits de droits de douane de 10 % et de taux normal de la Tva de 19,25% », lit-on dans la correspondance.

La réalisation de ces importations, apprend-on, bénéficie à 4 entreprises locales dont le Groupe Ketcha 15 000 tonnes, la société Essong Sarl 7000 tonnes, le Collectif des importateurs du Nord-ouest et du Sud-ouest 15000 tonnes et enfin, la société Liman et fils basée à Garoua 5 000 tonnes.

Ces importations ne sont pas les premières au Cameroun, par exemple, au cours de la période de 3 ans allant de 2015 à 2017, le Cameroun a importé du sucre pour 64,4 milliards de francs Cfa, selon les statistiques livrées par le ministre du Commerce, à l’occasion du Conseil de cabinet du gouvernement camerounais du mois de janvier 2019.

Pourtant, selon les producteurs locaux, le sucre local souffre des prix concurrentiels venant des pays étrangers. En effet, le sucre importé est une épine au pied du sucre locale. «La différence substantielle qui, combinée avec le pouvoir d’achat de l’immense majorité des Camerounais, peut difficilement inciter, même les plus patriotes d’entre eux, à la préférence nationale ».

Que faut-il donc pour que la production locale puisse couvrir la demande ?

Suivez l'information en direct sur notre chaîne