Le gouvernement entérine le choix de Globeleq dans les centrales électriques de Kribi et de Dibamba

C'était au cours d'un conseil d'administration tenu à Paris au début du mois de septembre. Globeleq, détenu à 100% par…

C’était au cours d’un conseil d’administration tenu à Paris au début du mois de septembre. Globeleq, détenu à 100% par Actis, a décidé de créer une filiale au Cameroun

Le Groupe Globeleq, détenu à 100% par le fonds Actis – qui a racheté les actions du groupe américain AES dans la compagnie nationale d’électricité – a décidé de créer une filiale au Cameroun pour gérer les sociétés qu’elle contrôle, notamment: la centrale à gaz de 216 MW de Kribi (Sud) et celle au mazout d’une capacité de 86 MW de Dibamba (Littoral). Cette option a été approuvée par le gouvernement camerounais, par le biais du ministre de l’Eau et de l’Energie, Basile Atangana Kouna, qui a présidé un Conseil d’administration des différentes sociétés le 05 septembre dernier à Paris. Le groupe anglais Globeleq y est le principal actionnaire en remplacement de AES Corporation qui a vendu ses actions au Cameroun au fonds Actis.

La Kribi Power Development Company SA (KPDC SA) et la Dibamba Poweer Development Company SA (DPDC) passeront ainsi sous le contrôle d’une société dénommée Globeleq Cameroon Management Services (GCMS). Le Conseil d’administration du 05 septembre a choisi le directeur général en la personne de Frédéric Didier Mvondo qui assumait les rênes de la direction générale de la Dibamba Power Development Company (DPDC).

La KPDC S.A est détenue à 56% par Globeleq et 44% par le gouvernement du Cameroun. La centrale peut produire 216 MW d’électricité à partir de l’exploitation du champ gazier de la Sanaga Sud aux larges des côtes du Cameroun. Elle peut produire davantage puisqu’elle dispose d’une licence de production de 330 MW d’électricité. AES Sonel qui a été rachetée par Actis (et donc par Globeleq) avait conclu avec le gouvernement camerounais un contrat d’achat de l’électricité produite à Kribi pendant 20 ans.

Quant à la DPDC S.A, elle est également détenue majoritairement par Globeleq et à 44% par le gouvernement camerounais. Le projet de Dibamba permet la production de 86MW d’électricité à partir de l’exploitation de fuel lourd. La centrale est associée à une ligne de transmission d’électricité de 90Kv sur 2 Km dans la région du Littoral. Dibamba est conçue comme une centrale thermique d’urgence pour pallier les délestages.


azitoenergie.com)/n

Suivez l'information en direct sur notre chaîne