Le pipeline Tchad-Cameroun a généré un droit de transit de 17,53 milliards au 31 octobre 2014

Ce résultat est issu des enlèvements de 27,56 millions de barils de pétrole brut tchadien en 10 mois au terminal…

Ce résultat est issu des enlèvements de 27,56 millions de barils de pétrole brut tchadien en 10 mois au terminal de Komé-Kribi (Sud-Cameroun)

Au 31 octobre 2014, 27,56 millions de barils de pétrole brut tchadien ont été enlevés au terminal de Komé-Kribi et acheminés via le pipeline Tchad-Cameroun. Ces enlèvements de brut tchadien, sur 10 mois, ont officiellement généré un droit de transit de 17,53 milliards de F CFA, «contre 24,65 millions de barils, correspondant à un droit de transit de 5,48 milliards de F CFA à la même période de l’année 2013», rapporte le Comité de pilotage et de suivi des pipelines (CPSP).

L’instance s’est réunie le 27 novembre 2014 dans le cadre de sa deuxième session ordinaire annuelle, au siège de la Société nationale des hydrocarbures (SNH). C’était sous la présidence d’Adolphe Moudiki, président du CPSP et par ailleurs Administrateur-directeur général de la SNH. Le CPSP a rapporté les activités menées depuis la dernière session qui a eu lieu en mai 2014.

Le Comité a rappelé, au cours de sa séance du 27 novembre, que deux sections du pipeline Tchad-Cameroun, d’une longueur de 26,6 Km, ont été récemment adaptées au barrage réservoir de Lom-Pangar à l’Est du Cameroun.

Les travaux, qui ont duré 18 mois, ont été supportés à leur lancement par l’Etat du Cameroun qui avait eu à débloquer 49 milliards de F CFA pour l’opération. Au terme des travaux, les coûts ont été évalués à environ 41,7 milliards de F CFA. La Cameroon Oil Transportation company (Cotco), qui exploite le pipeline Tchad-Cameroun côté camerounais, a remboursé à l’Etat 21,9 milliards de F CFA pour l’opération. Une cérémonie officielle a été organisée à cet effet le 13 novembre 2014.

Le terminal de Kribi
Photo: Esso / pipelinedreams.org)/n

Suivez l'information en direct sur notre chaîne