Les Boissons du Cameroun vont investir 200 milliards de F de 2023 à 2027

L’information ressort de l’évènement qui a servi le 13 décembre 2022 à l’entreprise de quitter de Brasseries à Boissons du…

L’information ressort de l’évènement qui a servi le 13 décembre 2022 à l’entreprise de quitter de Brasseries à Boissons du Cameroun.

« Avec cette nouvelle identité, nous avons cherché à donner à nos équipes et nos partenaires, ainsi qu’à nos consommateurs, une idée claire et puissante de ce que nous sommes et de ce que nous voulons accomplir », a déclaré Descazeaud, directeur général de la société brassicole.

Les Boissons du Cameroun vont sur la période 2023-2027, engagé son nouveau programme d’investissements de 200 milliards de FCFA. Ce programme consécutif au rachat des actifs de Guinness Cameroun, dont la validation par les autorités de la concurrence reste attendue, va permettre la construction de trois nouvelles lignes de production dans les usines de Yaoundé, Bafoussam et Garoua, pour une capacité totale de 2,1 millions d’hectolitres.

« A terme, nous allons augmenter de plus de 20% notre capacité d’embouteillage « verre », ce qui contribuera à réduire notre impact environnemental en droite ligne avec l’esprit de nos valeurs (…) Qu’il s’agisse de bières blondes et brunes, ou de bières dites « stout », avec le projet d’acquisition de Guinness Cameroun SA, notre objectif final est d’améliorer la disponibilité de nos produits, dans toutes les régions du Cameroun, sans compromis pour la qualité, en conservant un prix compétitif, afin de satisfaire au mieux les attentes de nos consommateurs, qui sont encore trop souvent confrontés à des problèmes d’indisponibilités de produits », souligne Descazeaud.

« Notre filiale Socaver à Douala, spécialisée dans la fabrication de bouteilles en verre, profitera également de ce grand projet. Dès 2023, nous allons augmenter sa capacité de production de 25%, puis de 50% en 2024, afin de nous assurer que la SABC ne manquera pas des emballages nécessaires à son expansion », précise le DG.

Tous ces investissements qui accompagnent la nouvelle vision incarnée par les Boissons du Cameroun permettront de créer davantage de la valeur ajoutée et consolider la position de premier collecteur et contributeur au budget de l’Etat avec plus de 300 milliards de FCFA d’impôts et taxes payés en moyenne par an, premier employeur du secteur privé hors pétrole avec 4.205 emplois directs et plus de 100.000 emplois indirects.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne