PolitiqueSécurité




Nord-Ouest-Cameroun : quatre gardiens de prison périssent dans une attaque

Les victimes sont le délégué régional de l’Administration pénitentiaire du Nord-Ouest et ses trois collaborateurs. L’Administration pénitentiaire de la région…

Deux soldats tués à Mbongè

Les victimes sont le délégué régional de l’Administration pénitentiaire du Nord-Ouest et ses trois collaborateurs.

L’Administration pénitentiaire de la région du Nord-Ouest est en deuil depuis mardi 12 avril 2022. Le délégué régional, son garde du corps et ses collaborateurs Kiga, Awono et Lionel Nang ont trouvé la mort dans un attentat revendiqué par les milices ambazoniennes. Les faits se sont déroulés entre la ville de Kumbo, chef-lieu du département du Bui et celle de Nkambe, chef-lieu du département du Donga Mantung.

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, l’on peut voir les dégâts sur le véhicule qui les transportait ainsi que sur leurs corps. De sources médiatiques, les victimes ont été prises en embuscade dans une zone où la voie publique est obstruée par divers obstacles. Le délégué et  ses collaborateurs qui sont décédés sur le champ se rendaient à Nkambe. Ils allaient procéder à l’installation du nouveau régisseur de la prison principale de la ville.

Selon le quotidien le jour, le délégué a osé s’engager sans protection spéciale sur un tronçon où le convoi blindé du gouverneur de la région a été attaquée il y a des mois. Bien que Le département du Donga Mantung affiche un climat relativement calme, la région du Nord-Ouest est en proie à la violence meurtrière depuis le déclenchement de la crise sécuritaire en 2016.

Les Sécessionnistes réclamant l’indépendance du territoire des régions anglophones, sont hostiles à la présence des autorités de l’Etat camerounais. Ces dernières étant la cible des attaques, de nombreuses personnalités ont été tuées dans ces localités.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne