Cameroun : 25 candidats retenus pour succéder au lamido de Maroua décédé

Le préfet du département du Diamaré a publié le 13 septembre dernier la liste des candidats retenus et ceux rejetés. C’est dans le cadre de la succession de Sa Majesté Elhadj Bakari Bouba.

Les opérations de désignation d’un nouveau chef de 1er degré au lamidat de Maroua sont en cours. Au total, 38 personnes ont déposé un dossier de candidature en vue de l’élection imminente du nouveau lamido. Après examen de ces candidatures, l’autorité administrative a publié les résultats.

25 personnes remplissent les critères dont « être fils de lamibés » ou « être petit-fils de lamibés ». Parmi les noms et profils publiés par l’administrateur civil principal Jean-Marc Ekoa Mbarga, figurent les commerçants, des éleveurs, des banquiers, des cultivateurs, des chefs de 3è degré, des étudiants ou des comptables.

Par ailleurs, 13 dossiers ne remplissant pas les critères ont été rejetés. Les motifs de rejet sont pour l’essentiel la non production des originaux de certaines pièces comme le certificat médical ou encore le bulletin N°3 du casier judiciaire ; le statut d’arrière-petit-fils irrecevable ; le doute sur la filiation, etc.

Les 38 dossiers ont été déposés en réponse à l’appel du préfet qui, dans un communiqué en date du 21 août dernier, a signalé l’ouverture de la succession de Sa Majesté Elhadj Bakari Bouba, lamido de Maroua. Par cette communication, l’autorité préfectorale a informé les notabilités et les princes de la famille régnante du lamidat de 1er degré de Maroua que les candidatures comportant sept pièces seraient reçues jusqu’au 1er septembre dernier.

Pour rappel, Sa Majesté Elhadj Bakari Bouba est décédé le 17 juillet 2023, des suites de maladie, à l’âge de 65 ans, à Yaoundé. Conseiller régional de l’Extrême-Nord, il aura siégé sur le trône du Lamidat pendant 20 ans, après sa désignation le 22 septembre 2003.

Cameroun : le lamido de Maroua est mort

El Hadj Bakary Yerima Bouba est décédé cette nuit à Yaoundé des suites de maladie à 65 ans.

La capitale régionale de l’Extrême-Nord est en deuil. Elle vient de perdre une autorité traditionnelle. Le lamido de Maroua, s’en est allé cette nuit après près de deux décennies passées sur le trône du lamidat. Désigné le 22 septembre 2003, il aura œuvré à maintenir la paix et la cohésion dans la région de l’Extrême-Nord tout comme il aura apporté une contribution significative dans la résolution des conflits pastoraux, la lutte contre l’insécurité dans sa zone de compétence.
Cette œuvre s’est aussi étendue à la promotion de la culture locale. El Hadj Bakary Yerima Bouba était l’un des 900 tout premiers conseillers régionaux désignés au Cameroun lors du scrutin du 06 décembre 2020.
La santé du lamido était devenue fragile depuis quelque temps. Son suivi médicale régulier se faisait à l’hôpital général de Yaoundé. Il aurait été aperçu dans cette formation sanitaire lundi 17 juillet 2023. De sources familiales reprises par le journal Forum libre, il y était pour une séance de rééducation. personne ne pensait aussitôt à son retour définitif auprès de ses ancêtres. Le corps du monarque est attendu dans l’après-midi à Maroua.