Cameroun : le maire de Mamfe tué dans le Sud-ouest

L’édile de cette ville de la région du Sud-ouest Cameroun aurait été assassiné par des combattants séparatistes prétendument repentis, alors qu’il se rendait dans son village.

Des images en circulation depuis ce matin du 10 mai 2020 montrent des personnes éplorées dans ce qui est décrit comme le domicile de Ashu Priestley Ojong, jusqu’ici maire de la ville de Mamfe.

D’après des informations de son entourage, le premier magistrat de cette ville de la région du Sud-ouest a été tué par des hommes armés soupçonnés d’être des combattants sécessionnistes.

Une source familiale rapporte ces évènements : le maire s’est rendu dans son village pour accueillir des combattants séparatistes qui souhaitaient déposer les armes.

Cela va se révéler être un piège car le convoi du maire est attaqué. Il est tué et les deux soldats qui assuraient sa protection grièvement blessés.

Agé de 34 ans, Ashu Prietley Ojong était l’un des plus jeunes maires issus des élections municipales de février 2020.

Les élus locaux sont la cible des combattants armés dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest en proie à la crise anglophone.

Des conseillers Rdpc de la commune de Oku ont déjà été enlévés. L’un des adjoints au maire de Nwa tué en avril  et le maire de Mbengwi libéré après avoir passé plusieurs semaines en captivité.