SociétéSociété, Société




Vers la fin du dégazage du lac Nyos

Le taux de dégazage du lac Nyos (Nord-ouest du Cameroun) a atteint plus de 90 pour cent, selon le Comité…

Le taux de dégazage du lac Nyos (Nord-ouest du Cameroun) a atteint plus de 90 pour cent, selon le Comité de pilotage du Programme national de sécurisation et de réhabilitation de ce site

Le taux de dégazage du lac Nyos (Nord-ouest du Cameroun) dont une émanation toxique a provoqué la mort de plus de 1200 personnes en 1986, a atteint plus de 90%, selon le Comité de pilotage du Programme national de sécurisation et de réhabilitation du lac Nyos (PNSRLN).

Cette structure qui a tenu sa sixième session, le 26 décembre dernier, a révélé que l’installation de deux colonnes supplémentaires de seconde génération a permis l’extraction de plus de 90 pour cent du gaz contenu dans le lac.

« Le site du lac Nyos et les localités environnantes jadis exposées à ces deux menaces sont à ce jour quasiment sécurisés », ont rassuré les autorités camerounaises.

Le dégazage du lac Nyos a commencé il y a une dizaine d’années sous la coordination du gouvernement camerounais avec l’appui des bailleurs de fonds, en l’occurrence le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), l’Union européenne, les Etats-Unis, la France et le Japon, entre autres.

Le 22 août 1986, l’émanation d’un gaz toxique a tué plus de 1200 morts et plus de 2000 têtes de cheptel, occasionnant le départ des riverains qui ont dû être recasés dans d’autres localités.

Une vue aérienne du Lac Nyos
ingoknopf.eu)/n

Suivez l'information en direct sur notre chaîne