Société




Violence conjugale : la chanteuse d’Ekuweme meurt sous les coups de son mari pasteur

La célèbre voix derrière le titre gospel Ekuweme a rendu l'âme vendredi 08 avril à l'âge de 42 ans après…

La célèbre voix derrière le titre gospel Ekuweme a rendu l’âme vendredi 08 avril à l’âge de 42 ans après avoir passé deux mois sous assistance respiratoire.

Osinachi Nwachukwu n’est plus. Selon les médias nigérians, elle est décédée suite aux violences conjugales qu’elle subissait de la part de son mari pasteur. Son époux la battait depuis des années et lors d’une énième bastonnade, il lui aurait porté un coup violent en pleine poitrine qui l’aurait conduite directement à l’hôpital où elle a passé des jours dans le coma.

Lors de l’annonce de son décès, ils ont parlé de cancer de la gorge, « sûrement une information du mari et de ses proches pour cacher la vérité », estime certains internautes.

D’autres sources indiquent également que ce dernier frappait sa femme en complicité avec ses enfants.

Sœur Sinach comme elle aime se faire appeler, était connue pour sa voix angélique. Sa carrière a pris une ascension fulgurante après le titre émérite « Ekwueme » sorti en 2019 sur l’album de Prospa Ochimana.

De sources concordantes,  aux dernières nouvelles, le mari suspecté est aux arrêts. L’Afrique perd ainsi une grande voix du Gospel, qui laisse en héritage plusieurs titres très connus, à l’instar de : « God of power », « Ikem ».

 

Suivez l'information en direct sur notre chaîne