PersonnalitésDiaspora , Personnalités




William Steve Overtoom, un meneur de jeu à conquérir

Auteur d'une saison remarquable avec son club Heracles au Pays-Bas, le néerlando-camerounais peut encore jouer pour les Lions indomptables Son…

Auteur d’une saison remarquable avec son club Heracles au Pays-Bas, le néerlando-camerounais peut encore jouer pour les Lions indomptables

Son patronyme Overtoom ne renvoit pas à ses origines camerounaises. Et pourtant, William Steve Overtoom, le milieu de terrain d’Heracles Almelo, est bien né de parents camerounais le 2 septembre 1986 à Bertoua. Arrivé au Pays-Bas, à l’âge de trois ans, son nom aurait pris une déclinaison néerlandaise lors de sa naturalisation. Dès qu’il a su taper sur un ballon, son talent naissant lui fait intégrer le club amateur de Victoria Obdam. Mais c’est à l’Az Alkmaar, où il a passé 13 ans, dans différents catégories jeunes, qu’il va finir par gagner ses galons de footballeur professionnel, en 2005.

A seulement 19 ans, à l’époque de sa signature chez les professionnels, il sera assez tendre pour confirmer son talent en Eredivisie, le championnat d’élite de football du Pays-Bas. Après deux années passées à l’Az Alkmaar, où il jouait peu avec l’équipe première, il est transféré dans des modestes formations. C’est ainsi qu’il passera la saison 2005/2006 à Telstar, en D2 hollandaise. Puis, il migrera au Hvv Hollandia, un autre club de deuxième division hollandaise, où il n’y passera qu’une saison. Ayant éclaboussé la saison 2006/2007 de son talent, il va attirer vers lui de nombreux clubs d’élite. Il choisira Heracles Almelo, où il s’éclate depuis trois ans. Titulaire incontesté, il a disputé 35 matches cette saison et marqué 19 buts toutes compétitions confondues (14 buts en championnat).

Milieu offensif de formation, il peut grâce à son aisance technique, être le cerveau d’une équipe. Dans un pays où la culture de jeu en 4-3-3, avec des ailiers et un meneur axial, est appliquée comme un précepte religieux, il évolue comme un numéro 10 à l’ancienne. Sa clairvoyance aidant, il organise le jeu, offre de nombreuses passes décisives et conclu très souvent des occasions. Des qualités qui n’échapperont pas aux sélectionneurs des équipes des jeunes aux Pays-Bas. Le néerlando-camerounais a joué dans toutes les catégories de jeunes en équipe nationale néerlandaise. Sa dernière sélection en tunique Orange remonte à 2007 avec la sélection olympique.

Toutefois, au vu des règlements de la Fédération internationale de football association (Fifa) concernant les binationaux, William Steve Overtoom peut encore choisir la nationalité sportive du Cameroun, tant qu’il n’aura pas évolué avec l’équipe A du Pays-Bas. Une sélection néerlandaise qui possède déjà de nombreux gros talents à son poste (Wesley Sneijder, Rafael Van der Vaar, Van Persie.). Et du coup, il lui sera difficile de s’imposer. Par contre, dans une équipe des Lions indomptables en manque de milieu offensif de vocation, il pourrait donner une autre dimension internationale à sa carrière. A condition que les autorités sportives camerounaises (staff technique et administratif) s’intéressent à son cas. Situation similaire pour la bande à Jean Armel Kana Biyik( Rennes), David Ngog ( Liverpool) et Arnaud Gilles Sutchiun Djom. Ce dernier, belgo-camerounais, est auteur également d’une saison remarquable avec son club de Roda Jc, dans le championnat d’élite du Pays-Bas.

William Steve Overtoom, néerlando-camerounais, est un meneur de jeu à conquérir
Cooljetdesign)/n

Suivez l'information en direct sur notre chaîne