EconomieEconomie, Infrastructures




Cameroun : 119 milliards de F de plus pour boucler la phase 1 de l’autoroute Yaoundé-Douala

Initialement, l’autoroute Yaoundé-Douala devait coûter 844 milliards de F. Mais au vu des nombreux rallongements, cette autoroute longue de 180…

Initialement, l’autoroute Yaoundé-Douala devait coûter 844 milliards de F. Mais au vu des nombreux rallongements, cette autoroute longue de 180 km, coûtera plus de 1000 milliards de F à la finition.

Démarrés en 2014, les travaux de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala piétinent. Pour la première phase, longue de 68,3km, le montant initial du projet était estimé à 284 milliards de F. Mais, l’emprunteur China Eximbank ne s’est engagée qu’à 85 %, soit 241,4 milliards de F. Au vu de l’insuffisance de l’enveloppe, un montant supplémentaire de 119,1 milliards de F TTC a été évalué pour l’achèvement des travaux de la section courante et des voies de raccordement, et l’entreprise Cfhec s’est engagée à préfinancer les travaux à 45%, soit 44,9 milliards hors taxe.

Selon Ecomatin, cette enveloppe de 119 milliards de F est répartie en trois lots : 65 milliards de FCFA (hors taxes) pour les travaux d’achèvement de la section courante, près de 34,9 milliards de FCFA (hors taxes) pour les voies de raccordement et 19,2 milliards de FCFA pour la TVA (taxe sur la valeur ajoutée). En effet, note-t-on que la chinoise Cfhec s’est engagée à préfinancer les travaux supplémentaires et ceux sur les voies de raccordement à hauteur de 45%, soit 44,9 milliards de FCFA hors taxe. Le gouvernement pour sa part prend en charge le reste du financement, soit 54,9 milliards de FCFA hors taxe.

Pour avoir une couverture budgétaire de toutes les dépenses effectuées sur l’autoroute Yaoundé-Douala (phase I), la China First Highway Engineering Co (Cfhec) a adressé une correspondance à la République du Cameroun. Y faisant suite, le président de la République a autorisé le maître d’ouvrage à signer avec le constructeur le protocole d’accord (MoU) relatif au paiement différé des décomptes du projet.

L’objectif étant de parachever les travaux de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala (phase I) et d’assurer son exploitation en la rendant fonctionnelle. Pour ce faire, trois membres du gouvernement ont signé le 14 avril dernier avec le directeur exécutif de la chinoise Cfhec, protocole d’accord relatif au paiement différé des décomptes du projet.

Ce sont en outre, le ministre des Travaux publics (Mintp) Emmanuel Nganou Djoumessi ; celui en charge des Finances (Minfi) Louis Paul Motaze et le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Mindel-Minepat) Paul Tasong, qui ont apposé leur signature.

A travers ce protocole d’accord, le Cameroun s’est engagé à rembourser sur 4 ans les 45% des fonds débloqués par le constructeur pour les travaux supplémentaires et les voies de raccordement sur la nationale No3.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne