Politique




Cameroun : 18 millions Fcfa par an pour Cavaye Yéguié Djibril en cas de retraite

Le président de l’Assemblée nationale du Cameroun se serait offert des avantages princiers dans le cas où il ne serait…

Le président de l’Assemblée nationale du Cameroun se serait offert des avantages princiers dans le cas où il ne serait pas réélu au perchoir.

Alors que la polémique court sur l’absence du « très honorable » Cavaye Yéguié Djibril depuis le début de la session parlementaire, le 10 mars dernier, un confidentiel de Jeune Afrique révèle les avantages que le président de l’Assemblée nationale s’est garanti dans l’hypothèse où il n’est pas reconduit à la tête de l’institution.

Selon ce journal, en 2005, le président de l’Assemblée nationale du Cameroun signe une note fixant ses avantages. Pas moins de 18 millions Fcfa par an, soit plus d’un million par mois.

Ceci en plus d’une indemnité en eau de 150 000 Fcfa par mois, 250 000 mensuel pour l’électricité,  et 250 000 Fcfa par mois en frais de téléphone.

Le député Rdpc de Mada (région de l’Extrême-nord) ne manque pas de se garantir 1000 litres de carburant par mois et une Mercedes de type 300  allouée «  à titre définitif et renouvelé tous les dix ans tant que l’ancien président est encore en vie ». Cette gracieuse pension retraire inclut une villa haut standing dans la ville de Yaoundé. Le tout sur le budget de l’institution.

Le règlement intérieur de l’Assemblée nationale prévoit en effet que le président est élu tous les ans en début d’année législative, au mois de mars.

Président de l’institution sans discontinuité depuis 1992 et âgé aujourd’hui de 80 ans, cette disposition met le député de Mada sur le grill tous les ans à la même période, ne sachant si le président de la République lui accordera encore sa confiance.

Cavaye Yéguié Djibril est absent du pays depuis plusieurs semaines déjà. Des indiscrétions le disent en France pour raison médicale après une infection médicamenteuse.

D’autres sources soufflent que c’est d’ailleurs à cause de cette absence que la cérémonie solennelle de port de l’écharpe pour la nouvelle législature a été reportée du vendredi 13 au lundi 16 mars.

Ceci dans le but de lui permettre de regagner le pays, alors même que l’élection du président de l’Assemblée est prévue dans les prochains jours.