PolitiqueSécurité




Cameroun-crise anglophone : au moins six séparatistes neutralisés par l’armée

Les forces de défense et de sécurité ont neutralisé des combattants sécessionnistes dans la région du Nord-Ouest au cours du…

Deux soldats tués à Mbongè

Les forces de défense et de sécurité ont neutralisé des combattants sécessionnistes dans la région du Nord-Ouest au cours du week-end dernier.

De sources médiatiques, au moins six combattants séparatistes ont perdu la vie au cours des affrontements. Ceux-ci les ont opposés aux forces de défense et de sécurité samedi 10 et dimanche 11 septembre 2022. C’était dans le département du Bui, région du Nord-Ouest. Des sources médiatiques informent qu’aucune perte n’a été signalée du côté du gouvernement.

Selon les populations locales et les sources sécuritaires, les séparatistes ont installé plusieurs camps dans le département du Bui. Pour la sécurité des personnes et des biens ainsi que pour la défense de l’intégrité  du territoire, les forces  se sont attaquées à ces hommes armés qui menacent la paix dans des localités de la région et plus particulièrement chaque début d’année scolaire.

Depuis la rentrée scolaire du 5 septembre dernier, les séparatistes tendent à multiplier les attaques dans les deux régions en crise depuis 2016. Le 6 septembre, six civils voyageant à bord d’un car ont  été tués dans la localité de Muyuka. Quelques jours après, entre le 8 et le 9 septembre, l’armée a neutralisé au moins trois combattants du camp adverse dans le département de la Mezam, région du Nord-Ouest. Luttant pour l’indépendance d’un certain Etat appelé « Ambazonie », les sécessionnistes ont imposé la fermeture des établissements scolaires depuis au moins cinq ans.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne