PolitiqueSécurité




Cameroun : un soldat abattu et un autre décapité dans le Nord-Ouest

Les deux éléments des forces de défense et de sécurité ont été tués par des séparatistes dans la localité de…

Trois séparatistes tués à Awing

Les deux éléments des forces de défense et de sécurité ont été tués par des séparatistes dans la localité de Boyo.

Le drame s’est produit dans la région du Nord-Ouest Cameroun mardi 14 juin 2022. Deux soldats sont tombés dans une embuscade tendue par les combattants sécessionnistes. Ils ont été attaqués alors qu’ils se trouvaient seuls dans la localité de Boyo. L’un des soldats a été abattu et le deuxième a été décapité par les assaillants, lesquels ont emporté sa tête pour une destination inconnue.

Cette autre attaque sanglante vient s’ajouter sur celles qui ont eu lieu ces dernières semaines. En deux semaines, près d’une dizaine d’éléments des forces de défense et de sécurité ont été tués dans les régions du Nord-ouest, Sud-Ouest ou dans la région de l’Ouest limitrophe. Dans la nuit du 7 au 8 juin 2022, cinq gendarmes ont été tués dans le département du Noun.

Les hommes armés ont fait incursion au poste de du Groupement polyvalent d’intervention de la gendarmerie nationale dans la localité de Kouoptamo, département du Noun, région de l’Ouest Cameroun. Ledit poste est situé entre Ngoketundjia dans la région du Nord-Ouest et Njitapon dans la région de l’Ouest.

Ces derniers temps, il y a un regain de violence dans la zone dite anglophone où sévit une crise sécuritaire sans précédent depuis 2016. Des attaques se succèdent, des milliers de personnes en majorité des civils, meurent. Des infrastructures publiques sont aussi détruites par les combattants séparatistes, à l’exemple de l’hôpital de district de Mamfé le 8 juin dernier et de celui de Kumba en en février 2019.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne