PolitiqueSécurité



Des éléments de Boko Haram tuent trois civils à Tourou

Des hommes armés soupçonnés appartenir à la secte islamiste Boko Haram ont mené une opération dans la localité de Tourou dans la nuit du 23 au 24 juin 2024.

Trois personnes de sexe masculin ont perdu la vie dans une attaque attribuée aux hommes de Boko Haram dans le canton de Tourou situé dans l’arrondissement de Mokolo, département du Mayo-Tsanaga, région de l’Extrême-Nord. Ngalai Doula (65 ans), Farwa Guidaida (69 ans) et Takiva Wadou (55 ans) ont été abattus. Au cours de la même attaque perpétrée en pleine nuit, des assaillants ont aussi blessé deux autres personnes, un homme d’une cinquantaine d’années et une fille âgée de 17 ans. Les deux blessés ont été conduits à l’hôpital régional annexe de Mokolo.

Ce bilan fait aussi état de deux enfants de sexe masculin enlevés, l’un âgé de 13 ans et l’autre de 9 ans. Au plan matériel, des hommes armés auraient emporté des denrées alimentaires, des motos, après avoir saccagé des boutiques ainsi que des maisons d’habitation. La réaction des militaires du 43è bataillon d’infanterie motorisé basé à Tourou a permis de neutraliser quatre terroristes et de mettre les autres en déroute, informe nos confrères de Téléasu.

Cette attaque survient après celle du 14 juin dernier dans la même localité et ayant coûté la vie à deux gendarmes.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne WHATSAPP